En plus des troubles du comportement alimentaire (TCA), de l'anxiété et des problèmes cutanés liés au masque, la pandémie aurait aussi dégradé notre sommeil. C'est le constat de chercheurs issus de l'Université d'Ottawa (USA) qui viennent de présenter une nouvelle étude démontrant une hausse de la consommation de somnifères depuis l'arrivée de la Covid-19.

Leur enquête a été menée auprès de 5.525 répondants canadiens durant la première vague de la pandémie. Parmi eux, 50 % ont affirmé souffrir d’insomnies et de stress chronique les conduisant à la consommation de somnifères.

Une durée raccourcie et une qualité altérée du sommeil depuis la pandémie

"Ces changements d’habitudes de sommeil pendant la pandémie affectent à la fois la qualité et la quantité de sommeil et augmentent la réponse psychologique à cette situation sans précédent, estiment les chercheurs. Par rapport aux personnes qui dorment plus, les personnes qui se couchent plus tard ou dorment moins et moins bien présentent une augmentation des symptômes d'insomnie, de stress, d'anxiété et de dépression".

L’analyse a démontré que depuis le début de la pandémie, les heures de coucher et de réveil ont tendance à être plus tardives. Les scientifiques notent aussi une durée raccourcie et une qualité altérée du sommeil. Toujours selon l'enquête, les personnes les plus touchées seraient les femmes, les employés et les personnes souffrant de maladies chroniques.

Ces découvertes sont loin d'être rassurantes, selon les chercheurs. Cet usage récurrent des somnifères pourrait amorcer à son tour une augmentation des cas d'insomnie chronique. En effet, l’utilisation de somnifères vont aggraver l’insomnie sur le long terme. De nombreux patients vont vouloir cesser brutalement leur prise, ce qui provoque souvent un rebond des insomnies. C'est un cercle vicieux chez le patient.

Levez-vous à la même heure chaque matin

Vous pouvez tout à fait faire en sorte de retrouver un sommeil réparateur et vous passer de somnifères, selon les scientifiques. Ces derniers suggèrent de se lever à la même heure chaque matin (même le week-end) et même si vous vous êtes endormi plus tard la veille.

Adoptez des rituels relaxants avant le sommeil comme la lecture par exemple. Éviter la caféine et l'alcool dans les 6 heures précédant le coucher. Enfin, ne fumez pas avant le coucher.

Sources

Pandemic has severely disrupted sleep, increasing stress and medication use, Journal of Sleep Research, 16 décembre 2020

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.