Sommaire

L’anxiété ou angoisse matinale se caractérise par de nombreuses pensées rapides et négatives ainsi qu’un sentiment de stress profond et désagréable. Bien souvent, lorsque l ’angoisse matinale s’invite dès le réveil, elle persiste tout au long de la journée.

Qu’est-ce que l’anxiété matinale ?

Bien plus courante que ce que beaucoup s’imaginent, l’anxiété matinale concerne de nombreuses personnes, même si « ce n’est pas un diagnostic », confie Johanna Rozenblum, psychologue clinicienne. « L’anxiété matinale fait partie des troubles anxieux : se réveiller avec une bouffée d’angoisse, cela fait anticiper de façon anxieuse le réveil et, à terme, cela peut induire un trouble du sommeil. On en vient à appréhender le réveil, donc le sommeil est perturbé car on a appréhendé le fait de s’endormir », poursuit la spécialiste.

L’anxiété matinale se traduit par un véritable état d’anxiété généralisée. Scientifiquement parlant, dans le cas d’un stress chronique, le corps sécrète du cortisol, l’hormone du stress, en quantité excessive. Aussi, c’est comme cela que le stress aigu se distingue du stress chronique : le premier état découle de situations particulièrement anxiogènes mais imprévisibles ou tout à fait temporaires, alors que le second se manifeste après une exposition prolongée et même répétée au sein de l’environnement ou face au facteur angoissant.

L’anxiété chronique, il faut comprendre que « c’est une peur par anticipation, c’est-à-dire un sentiment d’incapacité qui fait appréhender la journée de façon pessimiste ».

Stress et angoisse : les facteurs qui les favorisent

Problèmes financiers, difficultés relationnelles, peur pour l’avenir des enfants et petits-enfants, mal-être intérieur, traumatisme non-soigné… Si de nombreux facteurs tendent à favoriser le stress au quotidien, ils s’ancrent bien souvent au creux de l’être si l’on n’y prête aucune attention.

L’anxiété matinale n’y coupe d’ailleurs pas. Un entretien stressant à venir dans la matinée, un événement à organiser au travail dans l’après-midi, un dîner avec ses beaux-parents le soir : ces événements ponctuels ne suffisent pas à créer une anxiété matinale, qui s’avère chronique et ne résulte donc pas de situations ponctuelles générant de rapides montées d’angoisse.

Pour en trouver la cause et espérer la soigner, il faut aller… plus loin : « Elle n’est souvent pas du tout en lien avec le déroulé de la journée. Il faut essayer de comprendre ce que cette anxiété dit de nous et pourquoi chaque matin en est un nouveau durant lequel on va encore devoir prouver quelque chose. Il y a une part de sentiment d’insécurité, d’incapacité, du manque de confiance en soi dans cette anxiété chronique, et chez certaines personnes, elle peut même faire référence à un événement traumatique ».

Comment reconnaître les symptômes de l’angoisse au réveil

Si le stress fait partie intégrante de la vie d’un très grand nombre de gens, il n’est toutefois pas anodin. C’est pourquoi il est important de s’écouter et d’identifier les causes d’une angoisse, afin de s’en prémunir au mieux. Mais comment différencier l’anxiété matinale d’un « coup de stress » passager ?

L’angoisse, se manifeste généralement « par des palpitations, une raideur musculaire et des pensées dysfonctionnelles qui disent ‘je ne vais pas y arriver, je n’en suis pas capable’. Ce sont des pensées très pessimistes qui, généralement, dans le cas d’un coup de stress, ne durent que quelques minutes. Dans ce cas, il suffit de mettre le pied par terre et l’anxiété se dissipe», explique la psychologue. Toutefois, si « depuis plusieurs mois, de façon chronique ou régulière au réveil, on est envahi par une bouffée de stress, on parle alors d’anxiétéchronique » et, donc, d’anxiété matinale.

Angoisse du matin : comment l’éviter ?

Mais comment se débarrasser d’une angoisse que l’on pense ne pas contrôler et qui semble bien plus profonde que ce que l’on s’était imaginé ? « Il faut retracer l’histoire de cette anxiété, et, une fois que nous l’avons conscientisée, que l’on a donné du sens à cette anxiété, il faut alors trouver des stratégies pour la rationaliser. Pour cela, il faut comprendre que c’est une peur qui est devenue réflexe et qu’elle ne présage pas d’une journée compliquée, elle n’annonce rien de spécial. Il faut pouvoir critiquer sa pensée, critiquer ses idées anxieuses », argumente Johanna Rozenblum. La cohérence cardiaque peut également s’inviter dans votre lit au réveil : « Cela permet de ralentir le rythme cardiaque et de se détendre musculairement parlant ».

Il est essentiel de s’occuper de son anxiété chronique dès que l’on en prend conscience, «il nefaut pas le laisser se chroniciser trop longtemps, car on s’épuise et on risque de se déprimer ».

Le meilleur conseil de la spécialiste pour traiter son anxiété matinale ? Analyser son état et s’en remettre à un professionnel compétent pour obtenir l’aide nécessaire, dans le cas où l’angoisse installée deviendrait trop contraignante : « Il faut pouvoir observer cette anxiété comme on verrait passer un nuage. Mais, si l’anxiété devient vraiment handicapante et dégénère en attaque de panique pendant plusieurs mois, il est recommandé de consulter un psychologue ou médecin pour obtenir un traitement qui fera céder l’anxiété matinale, le temps de se rééduquer à des réveils plus sereins».

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.