Les arbres sont bons pour notre santé. Connus pour réduire notre stress grâce aux phytoncides qu'ils produisent, des molécules qui nous aideraient à abaisser notre taux de cortisol, l’hormone du stress, et à ralentir notre fréquence cardiaque, les arbres seraient aussi bons pour notre santé cardiovasculaire face à la pollution. En effet, une étude de chercheurs de l'université de Louisville, aux États-Unis, a démontré que vivre à proximité d’un espace vert pouvait compenser les effets négatifs de la pollution atmosphérique sur les vaisseaux sanguins.

Leurs travaux, publiés le 21 janvier dernier dans l'American Journal of Physiology-Heart and Circulatory Physiology, et relayés par Pourquoi docteur ?, permettent de faire la preuve qu'une "façon de prévenir les effets nocifs de la pollution de l'air sur la santé peut être de rendre les quartiers urbains plus verts", comme l'explique Aruni Bhatnagar, professeur de médecine qui a mené l'étude. Des études avaient déjà démontré que la proximité d'arbres ou de végétaux permettait de baisser la pression sanguine, mais c'est la première fois que le lien entre les arbres, la pollution et la santé vasculaire est établi.

Une exposition atténuée aux polluants atmosphériques

Dans le détail, les chercheurs ont analysé la rigidité artérielle de volontaires adultes qui souffraient de maladies chroniques telles que l'obésité, l'hypertension, le diabète et l'hypercholestérolémie. Résultat : même en incluant les habitudes de vie des participants à l'étude, telles que l'exercice physique et le tabagisme (70% d'entre eux étaient non-fumeurs), les scientifiques ont constaté que "les effets des espaces verts sur la fonction hémodynamique sont largement indépendants du revenu moyen, des niveaux d'activité physique et de la consommation de tabac".

Selon Daniel Riggs, co-auteur de l’étude, "ces résultats indiquent que la vie dans les espaces verts peut être favorable à la santé vasculaire, et que les effets [favorables] de la verdure peuvent être attribuables, en partie, à une exposition atténuée aux polluants atmosphériques". Une conclusion qui confirme le bien-fondé de la végétalisation de nos villes et de la pratique des "bains de forêts" très populaire au Japon, où elles sont appelées "shinrin-yoku".

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Sources

Living near Trees May Prevent Vascular Damage from Pollution, American Journal of Physiology-Heart and Circulatory Physiology, 21 janvier 2021. 

Santé vasculaire : vivre près des arbres aide à prévenir les dommages liés à la pollution, Pourquoi docteur ?, 26 janvier 2021. 

Vidéo : Pollution : les risques pour la santé

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.