Les pires et les meilleurs vins pour le cœur

La majorité des études s’accordent sur les bienfaits du vin pour le système cardiovasculaire. Nous avons déjà entendu qu'il était bon pour les artères de déguster un verre de vin rouge chaque jour. C'est sa teneur en antioxydants et plus précisément en révestrarol, qui fait de ce vin l'allié de votre cœur.

Il se trouve que les flavonoïdes et le révestrarol contenus dans le vin rouge ont un effet protecteur sur les coronaires. Plus encore, le vin contribuerait à augmenter le bon cholestérol, et à limiter les dégâts du mauvais. “Les composés antioxydants présents dans le vin rouge peuvent très modérément améliorer le profil lipidique”, nous précisait le cardiologue Fabien Guez, au cours d'une précédente interview. De nombreuses études* vont également dans ce sens.

Attention, pour être bénéfique, cette consommation doit être modérée. En outre, tous les vins ne se valent pas. Si certains sont réputés pour prendre soin de vos artères, d'autres vins peuvent, au contraire, favoriser l'insuffisance cardiaque.

"D’une manière générale, il est préférable de prendre des vins en biodynamie (vins vivants) qui seront préférables pour l’organisme", nous préconise Raphaël Gruman, nutritionniste et auteur de Je me soigne avec les mésonutriments, (éd. Leduc.s). Notre expert nous dresse la liste des pires et des meilleurs vins pour le cœur, à travers notre diaporama

Arythmie, tachycardie, AVC : attention si vous consommez de l'alcool en excès

Attention, consommer des boissons alcoolisées, même s'il s'agit de vin, en excès ne peut que nuire à la santé. 

Une consommation excessive d’alcool peut notamment provoquer une insuffisance cardiaque et augmenter la tension artérielle. Vous vous exposez ainsi à la tachycardie et à l'arythmie, ce qui accroît le risque d’AVC. Le spécialiste ajoute que boire en excès abîme aussi d’autres organes, comme le foie ou les muscles.

Par-dessus tout, si boire un verre de rouge par jour peut avoir des effets protecteurs, il est bon de rappeler que cela ne suffit pas à diminuer vos risques cardiaques. Il est indispensable d’avoir une alimentation saine et de pratiquer une activité physique régulière. En outre, il invite à ne pas se forcer à boire si vous n’en avez pas envie.

Vous aussi participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

Merci à Raphaël Gruman, nutritionniste et auteur de Je me soigne avec les mésonutriments, éd. Leduc.s

*Acute effects of different alcoholic beverages on vascular endothelium, inflammatory markers and thrombosis fibrinolysis system, Clinical Nutrition

Vin et cardiopathies ischémiques, NSFA, 1 juin 2002

Polyphenolic Compounds Alter Stress-Induced Patterns of Global DNA Methylation in Brain and Blood, Molecular Nutrition & Food Research, février 2018. 

Mortality associated with moderate intakes of wine, beer, or spirits, The BMJ, 1995. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Infractus