Frottement des cuisses : les solutions pour éviter l'irritation

Certifié par nos experts médicaux MedisiteAvec la transpiration, le frottement des cuisses l’une contre l’autre peut occasionner de sérieuses irritations. Mais pas question de renoncer aux jupes pour autant ! Découvrez nos astuces pour éviter cet échauffement douloureux.
Sommaire

© Istock

En été, de nombreuses femmes sont confrontées au même problème : les irritations sur l’intérieur des cuisses, liées au frottement lors de la marche. Désagréables et douloureuses, elles contraignent parfois celles qui en souffrent à remiser les jupes au placard et s’en tenir, malgré elles, au pantalon.

Heureusement, il est possible d’éviter ces irritations, sans renoncer au plaisir de laisser ses gambettes à l’air. Nous vous dévoilons nos meilleures astuces dans les pages suivantes.

À quoi est due cette irritation des cuisses ?

Si les irritations des cuisses peuvent aussi survenir en hiver, le problème est néanmoins plus fréquent aux beaux jours. En effet, l’été est plus propice au port de jupes et de robes, et les jambes nues vont dès lors frotter l’une contre l’autre lors de la marche. Et comme c’est aussi une saison où il fait chaud, la transpiration est plus importante.

Ainsi, l’association du frottement et de la transpiration va entraîner un échauffement progressif au niveau de la face intérieure des cuisses. Au fil de la journée, et en particulier si l’on marche beaucoup, une rougeur va progressivement apparaître sur cette zone - allant des petits boutons rouges à la véritable plaque - associée à une sensation de brûlure.

Si ces irritations peuvent être plus sévères chez les personnes en surpoids, et même occasionner des saignements, elles peuvent néanmoins concerner toutes les femmes. Il est en effet possible d’avoir les cuisses qui se touchent, même en étant mince : tout est une question de morphologie.

Enduisez vos cuisses de crème anti-frottement

Rassurez-vous : avoir les cuisses qui frottent n’est pas une fatalité. Il est d’ailleurs tout à fait possible de prévenir l’échauffement douloureux qui en découle. La première astuce étant de les enduire de crème anti-frottement. Ces dernières sont très utilisées par les sportifs, que ce soit pour limiter le frottement des pieds dans les baskets, des tétons contre le maillot ou encore des fesses contre la selle du vélo.

Parmi les différentes références disponibles sur le marché, on peut citer la crème Nok d’Akileïne, la crème isolante réparatrice Bariéderm d’Uriage, la crème Anti-friction d’Aptonia, ou encore la crème isolante Dermalibour+ du laboratoire A-Derma. Ces dernières créent une sorte de film protecteur sur la peau, et ainsi d’éviter - ou réduire - les irritations. Il vous faudra néanmoins penser à en réappliquer régulièrement.

Si vous n’avez pas le temps de courir à la pharmacie pour acheter l’une de ces crèmes, une astuce consiste à appliquer un peu de vaseline sur l’intérieur des cuisses. Cette dernière crée, elle aussi, une barrière protectrice sur la peau et limite les rougeurs. En revanche, sa texture un peu grasse n’est pas toujours très agréable.

Enfin, s’il est trop tard, et que vos cuisses vous font déjà souffrir, enduisez les zones irritées de Flamigel, qui calme les plaies et brûlures.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Merci au Dr Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste.