Sommaire

À défaut d’être heureux, gardez le sourire pour le devenir ! C’est la conclusion à tirer d’une étude publiée dans la revue Nature Human Behavior le 20 octobre dernier. Selon la recherche, les sourires, même figés, peuvent mécaniquement nous rendre plus heureux.

Des chercheurs de l'université de Stanford révèlent en effet que le fait de poser avec un sourire de façade pour des selfies et des posts sur les réseaux sociaux peut en fait contribuer à vous remonter le moral. Cette question fait partie d'un débat de longue date entre les chercheurs en psychologie afin de déterminer si les expressions faciales influencent sur notre expérience émotionnelle, une idée connue sous le nom "d'hypothèse du feedback facial".

1 - Sourire, même de manière forcée

"L'étirement d'un sourire peut rendre les gens heureux et le froncement des sourcils peut les mettre en colère ; ainsi, l'expérience consciente de l'émotion doit être au moins partiellement basée sur des sensations corporelles", explique l'auteur principal, le Dr Nicholas Coles, chercheur à Stanford, dans un communiqué de l'université.

"Nous ne pensons pas que les gens puissent sourire pour être heureux. Mais ces résultats sont passionnants car ils fournissent un indice sur la manière dont l'esprit et le corps interagissent pour façonner notre expérience consciente des émotions. Nous avons encore beaucoup à apprendre sur ces effets de rétroaction faciale, mais cette méta-analyse nous rapproche un peu plus de la compréhension du fonctionnement des émotions", assure l’auteur de l’étude.

L'une des théories expliquant cette découverte est donc qu e nos émotions sont le résultat de sensations dans le corps, comme l'accélération du rythme cardiaque, qui provoque la peur ou l'excitation. Les scientifiques affirment qu'il en va de même pour le sourire, la sensation d'un rictus évoquant le bonheur intérieur. Simuler un sourire peut nous rendre plus heureux.

La raison pourrait aussi en réalité être liée à l'amygdale. Selon une étude similaire réalisée en 2019 sur le même sujet, "lorsque vous pratiquez avec force le sourire, cela stimule l’amygdale, le centre émotionnel du cerveau, qui libère des neurotransmetteurs pour encourager un état émotionnellement positif".

2 - Se balader en pleine nature

Vivre dans la nature et se promener près d’espaces verts peut également vous rendre heureux. Une étude publiée dans le JAMA en 2018 démontre que verdir un quartier réduit de 41,5 % les sentiments dépressifs chez les habitants. Des chercheurs de l'université du Vermont ont étudié des centaines de tweets postés depuis 160 parcs de San Francisco.

"Dans tous les tweets, les gens sont plus heureux dans les parcs", rapporte l’un des coauteurs, Aaron Schwartz. Le 4 avril 2019, une autre étude publiée dans Frontiers in Psychology a révélé qu'un moment passé en pleine nature permettait de réduire les taux de cortisol et d’alpha-amylase de l’organisme, deux biomarqueurs du stress.

Au-delà de l'apaisement du cadre, en forêt, l’atmosphère est riche en terpènes ou en phytoncides, des molécules volatiles odorantes produites par les arbres et reconnues pour leurs vertus tonifiantes, décongestionnantes. Accélérant l’activité des lymphocytes ou la sécrétion des sérotonines, ce sont également elles qui apaiseraient nos humeurs et accéléraient notre système immunitaire.

3 - Faire du sport régulièrement

Sport et bonheur sont intrinsèquement liés. Selon une étude publiée dans le Scientific Report en 2022, pratiquer seulement dix minutes de course permet de booster votre humeur. Les chercheurs assurent en effet que "la course à pieds n’est pas seulement un exercice qui favorise la santé physique en améliorant l’endurance cardiovasculaire, en renforçant les muscles et les os, mais a également un rôle à jouer dans l’amélioration de la santé mentale".

Une étude de 2018 publiée dans le Journal of Happiness Studies avait également démontré que 10 minutes d'activité physique par semaine ou 1 jour d'exercice par semaine pouvait entraîner une augmentation des niveaux de bonheu r. Plus précisément, les personnes faisant 1h40 de sport chaque semaine augmentent de 20% leur probabilité d'être heureux. Un chiffre qui monte à 52% pour trois heures de sport par semaine, soit 25 minutes par jour.

Parmi les explications avancées figurent la sensation de bien-être procurée par l'activité grâce à la libération d’endorphine et de sérotonine, une meilleure estime de soi ou encore le rôle social du sport. Une étude de 2018 publiée dans The Lancet a même démontré que faire du sport rend plus heureux que l’argent. Selon la recherche, les personnes qui exercent une activité physique régulière se sentent mal mentalement seulement 35 jours par an, contre 18 de plus pour les inactifs. Les personnes qui ont une activité physique, (tonte de la pelouse, travaux ménagers, cyclisme ou course à pied par exemple) se sentent aussi bien moralement que ceux qui restent inactifs mais gagnent 25 000 dollars de plus par an.

4 - Cuisiner de bons petits plats

Qui n’a pas ressenti joie et satisfaction après avoir concocté un bon petit pla t ? Selon une étude des chercheurs de l'université d'Otago, en Nouvelle-Zélande, publiée dans la revue The Journal of Positive Psychology en 2016, cuisiner participe à notre bien-être moral et à conserver notre bonne humeur.

"Adopter un comportement créatif augmente le bien-être le lendemain, et ce bien-être accru est susceptible de faciliter l’activité créatrice pendant cette journée”" explique Tamlin Connor, auteure de l’étude. En pratique, cuisiner un gâteau le soir vous aidera à être heureux et créatif le lendemain. Que ce soit cuisiner, faire du tricot ou du dessin, les activités artistiques et créatives sont bonnes pour votre moral.

Selon une récente étude menée par l'Université australienne Edith Cowan et publié le 17 mars 2022 dans la revue Frontiers in Nutrition, avoir des compétences en cuisine serait bénéfique pour la santé mentale.Les scientifiques ont découvert que les étudiants ayant participé au programme présentaient des améliorations significatives de leur santé en général, mais aussi de leur santé mentale et de leur vitalité. Ces effets bénéfiques ont été ressentis dès la fin des sept semaines de cours et jusqu’à six mois après.

5 - Pratiquer le jeûne intermittent

Au sujet de l'alimentation, le jeûne intermittent est une pratique alimentaire de plus en plus plébiscitée par les Français. Selon une recherche récente des chercheurs de l'Université espagnole de Castilla-La Mancha (UCLM), au-delà des bienfaits sur le poids, le sommeil ou la peau, le jeûne intermittent pourrait apporter une précieuse aide face à certains troubles mentaux, tels que la dépression ou l'anxiété.

Ils assurent que le jeûne intermittent serait en mesure de stimuler la formation de nouveaux neurones et donc ainsi d’améliorer la communication entre eux. Ne pas manger pendant plusieurs heures permettrait de manière générale de favoriser la protection du cerveau et ainsi lutter contre les symptômes de dépression et d'anxiété.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

Global collaboration led by Stanford researcher shows that a posed smile can improve your mood, communiqué de l’université de Stanford, 20 octobre 2022.

https://news.stanford.edu/2022/10/20/posing-smiles-can-brighten-mood/

A multi-lab test of the facial feedback hypothesis by the Many Smiles Collaboration, Nature Human Behavior, 20 octobre 2022. 

https://www.nature.com/articles/s41562-022-01458-9 

Greening Vacant Lots Reduces Feelings of Depression in City Dwellers, Penn Study Finds, Penn Medicine News, 20 juillet 2018.

https://www.pennmedicine.org/news/news-releases/2018/july/greening-vacant-lots-reduces-feelings-of-depression-in-city-dwellers-penn-study-finds

Urban Nature Experiences Reduce Stress in the Context of Daily Life Based on Salivary Biomarkers, 4 avril 2019, Frontiers in Psychology. 

https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fpsyg.2019.00722/full 

A Systematic Review of the Relationship Between Physical Activity and Happiness, Journal of Happiness Studies, 24 mars 2018.

https://link.springer.com/article/10.1007/s10902-018-9976-0 

Association between physical exercise and mental health in 1·2 million individuals in the USA between 2011 and 2015: a cross-sectional study, The Lancet, 8 août 2018. 

https://www.thelancet.com/journals/lanpsy/article/PIIS2215-0366(18)30227-X/fulltext#seccestitle10 

Everyday creative activity as a path to flourishing, The Journal of Positive Psychology, 27 janvier 2016.

https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/17439760.2016.1257049?scroll=top&needAccess=true&journalCode=rpos20 

How a 7-Week Food Literacy Cooking Program Affects Cooking Confidence and Mental Health: Findings of a Quasi-Experimental Controlled Intervention Trial, Frontiers in Nutrition, 17 mars 2022. 

https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fnut.2022.802940/full

Voir plus
mots-clés : bonheur, bien-être
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.