Sommaire

Pendant que le monde entier était paralysé par le Covid-19, la chanteuse Jeane Manson était recluse en Espagne. Malheureusement, cette dernière a été contrainte d’interrompre son confinement à cause d’un grave problème cardiovasculaire. Un souci de santé qui ne datait pas d’hier, selon le quotidien régional La Montagne. Jeane Manson se trouvait "paralysée depuis des mois". Durant la pandémie, son état a dégénéré. Sur les conseils avisés de sa manager aurillacoise, Sophie Courbou-Geninatti, Jeane Manson a fini par rejoindre le Cantal pour se faire soigner.

Une chance pour l’interprète de Avant de nous dire adieu, qui a frôlé la mort ! Jeane Manson souffrait d’une obstruction d’une artère et dû passer 10 jours en soins intensifs au Centre médico-chirurgical (CMC) d’Aurillac (Cantal). Aujourd’hui, la star exprime sa reconnaissance envers les soignants.

Jeane Manson souffrait d’une obstruction complète d’une artère sur 45 cm

Après avoir quitté l’Espagne, Jeane Manson a été prise au Centre médico-chirurgical (CMC) d’Aurillac. Elle y rencontre le Dr Kader Aras, chirurgien vasculaire. En consultation, le diagnostic tombe : la chanteuse souffre d’une obstruction complète de l’artère fémorale à la cuisse gauche sur une longueur de 45 cm.

Cette pathologie entraîne une obstruction de l’artère provoquant une diminution de l’apport en sang et en oxygène. C'est une maladie des artères des membres inférieurs liée à l’athérome (accumulation de lipides, glucides complexes, tissus adipeux…) qui va les obstruer.

Un athérome est un dépôt par accumulation de différents éléments (graisse, sang, tissu fibreux...) sur une partie de la paroi interne d'une artère, diminuant ainsi le diamètre de l'artère, ce qui va entraver la circulation sanguine. La plaque d’athérome se forme progressivement au niveau d’un dommage de la paroi artérielle, favorisant l’accumulation de cellules (musculaires, immunitaires) qui se chargent peu à peu de graisses et meurent. C'est une maladie fréquente et grave dans les pays développés, pouvant mener à des caillots sanguins et à terme, un infarctus.

Après ce diagnostic, une prise en charge est envisagée après un bilan complet réalisé par le Otel, cardiologue, qui confirme un réel problème cardiaque chez la chanteuse. Elle effectue dans la foulée une coronarographie avant une prise en charge en bloc opératoire du CMC.

À titre de précision, la coronarographie est un examen qui permet de visualiser les artères coronaires, c'est-à-dire les artères qui apportent le sang au cœur.

Dix jours de soins intensifs pour Jeane Manson

Jeane Manson a ensuite subi une fibrinolyse intra-artérielle. Selon les propos du Dr Aras, cette méthode permet de sauver "une centaine de membres par an" au CMC et guérit les obstructions vasculaires sans recours à la chirurgie, sans cicatrice, pour un taux de réussite de 90 %.

"S’il est rare de pouvoir traiter par fibrinolyse intra-artérielle, c’est à cause du coût des équipements radiologiques lourds", détaille le médecin. Cette intervention nécessite un bloc opératoire hybride avec navigation intra-artérielle en réalité augmentée et un suivi drastique du patient durant 48 heures.

Heureusement, après 10 jours de soins intensifs, Jeane Manson est rétablie. Néanmoins, la chanteuse n’est pas encore au bout de ses peines.

Jeane Manson ne pouvait pas marcher plus de deux mètres

Si Jeane Manson ne gardera aucune séquelle de cette pathologie, elle devra être surveillée régulièrement. La chanteuse va également suivre un traitement durant les prochains mois. Elle est néanmoins consciente de la gravité de son état et de la chance qu’elle a eu en étant prise en charge à temps.

"Le personnel soignant de l’hôpital et du CMC a fait un travail remarquable"

"Le lendemain de mon opération, les médecins m’ont dit de marcher deux km alors qu’en arrivant je ne pouvais faire que deux mètres", témoigne la star.

"Je ne peux que me sentir très chanceuse d’avoir été aussi bien entourée, a déclaré, samedi, la chanteuse. Le personnel soignant de l’hôpital et du CMC a fait un travail remarquable. J’ai eu les bons intervenants, le docteur Claisse, puis les docteurs Viallard et Otel à l’hôpital, les docteurs Markarian et Aras au CMC. Leur professionnalisme m’a été vital et je ne les remercierai jamais assez pour m’avoir permis de reprendre ma vie d’avant", a encore déclaré Jeane Manson mot pour mot.

Une convalescence dans le Cantal

Cette dernière a passé sa convalescence dans le Cantal et en profité pour découvrir la région. "J’ai alors pu fouler cette merveilleuse région qu’est le Cantal, ses chevaux, ses paysages à couper le souffle, ses fermes et ses vaches, sans oublier ses commerçants qui me réservent toujours un accueil chaleureux".

Aujourd’hui, la chanteuse est rétablie. Elle peut désormais se consacrer à ses projets, dont la promotion de son dernier album, Latina sensacion, et les répétitions de sa pièce de théâtre Des larmes de crocodiles.

Athérome : êtes-vous à risque ?

Athérome : êtes-vous à risque ?© Istock

L’athérome se caractérise par un dépôt d’une accumulation de graisses, sang, tissu fibreux sur une partie de la paroi interne d'une artère, diminuant ainsi son diamètre de l'artère. Ce phénomène peut entraver la circulation sanguine. La plaque d’athérome se forme progressivement au niveau d’un dommage de la paroi artérielle, favorisant l’accumulation de cellules (musculaires, immunitaires) qui se chargent peu à peu de graisses et meurent. En bouchant progressivement les artères, cette pathologie peu être à l’origine d’une thrombose.

La diminution du diamètre de l’artère peut être lente et silencieuse : les artères s'encrassent et se bouchent lentement, sur de courts segments, laissant ainsi la possibilité à des artères secondaires collatérales de se développer pour assurer un afflux sanguin suffisant. Vous risquez l’infarctus ou l’AVC (accident vasculaire cérébrale). Savez-vous ce qui peut favoriser cette maladie ? Plusieurs mauvaises habitudes dans la vie quotidienne peuvent vous rendre à risque.

Tabac, stress, mauvais cholestérol : mauvais combo

Le tabac, l’hypertension artérielle, le diabète (hyperglycémie), le mauvais cholestérol, le stress ou le terrain familial sont des éléments qui peuvent mettre vos artères en danger.

Ils peuvent causer des lésions susceptibles de favoriser la formation d'une plaque d’athérome.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

L’hommage de Jeane Manson aux soignants aurillacois qui lui ont sauvé la vie, La Montagne, 5 juillet 2020

Qu'est ce que l'artérite obstructive des membres inférieurs ?, Cabinet du Dr. Albertin et du Dr. Sosa à Draguignan

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.