Covid-19 et tabac : l'OMS rappelle les risques

Ecouter l'article :

Une hypothèse émise par plusieurs chercheurs d'institutions françaises avançait que la nicotine protégerait des formes sévères du SARS-CoV-2. Selon l'OMS, ces allégations sont "non étayées". Et pour cause, les derniers travaux semblent indiquer que le risque de forme sévère de Covid-19 est plus élevé chez les fumeurs.
Covid-19 et tabac : l'OMS rappelle les risquesIstock

Plus d’un quart des fumeurs a davantage fumé durant le confinement lié à l’épidémie du nouveau coronavirus, selon une enquête de l’agence sanitaire Santé publique France. Une donnée loin d'être rassurante si l'on en croit les dernières publications de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

"Le tabagisme est connu pour être un facteur de risque de nombreuses infections respiratoires et il aggrave les maladies respiratoires. Des experts de la santé publique réunis par l’OMS le 29 avril 2020 pour faire un bilan des études ont conclu que les fumeurs risquaient davantage de contracter une forme sévère de la COVID-19 que les non-fumeurs", communique l'OMS le 11 mai dernier.

Covid-19 : fumer affaiblit la fonction pulmonaire

Le coronavirus est une maladie infectieuse qui touche principalement les poumons. En fumant, vous affaiblissez la fonction pulmonaire, rendant votre organisme moins résistant au virus et à d’autres agents pathogènes. "Le tabagisme est aussi un important facteur de risque de maladies non transmissibles comme les maladies cardiovasculaires, le cancer, les affections respiratoires et le diabète, et les personnes souffrant de ces pathologies risquent davantage de faire une maladie grave si elles sont infectées par le virus de la COVID-19", rappelle l'OMS.

Après avoir analysé les dernières études, les experts ont conclu que les fumeurs sont plus à risque de contracter une forme sévère du coronavirus que les non-fumeurs.

Quid des études suggérant les effets protecteurs de la nicotine ?

Vous êtes peu nombreux à être passé à côté des publications prônant les effets de la nicotine contre le Covid-19. L'Académie des Sciences, l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris et Sorbonne Université, ont proposé de prévenir et guérir le Covid-19 avec... la nicotine. Les scientifiques sont partis du principe que les fumeurs sont bien moins représentés parmi les malades du Covid-19 que dans la population générale.

Selon l'hypothèse des chercheurs, c'est la nicotine qui protégerait les fumeurs du Covid-19.

Attention, l'OMS appelle à la prudence face à cette publication. L'insitution analyse constamment les nouveaux travaux de recherche, y compris les études sur le lien entre le tabagisme, la consommation de nicotine et la COVID-19. "L’OMS incite les chercheurs, les scientifiques et les médias à la prudence pour ne pas répercuter des allégations non étayées selon lesquelles le tabac ou la nicotine pourraient réduire le risque de COVID-19. Les informations dont on dispose sont actuellement insuffisantes pour confirmer tout lien entre le tabac ou la nicotine et la prévention ou le traitement de la COVID-19".

L’OMS recommande ainsi aux fumeurs prendre sans tarder des mesures pour renoncer au tabac en utilisant des méthodes éprouvées comme les services gratuits d’aide par téléphone, les programmes d’envoi de textos et les substituts nicotiniques.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Déclaration de l’OMS : tabagisme et COVID-19, OMS, 11 mai 2020

Covid-19 : l’hypothèse du rôle central du récepteur nicotinique de l’acétylcholine et ses implications préventives et thérapeutiques, Académie des Sciences, Assistance Publique-Hôpitaux de Paris et Sorbonne Université, 21 avril 2020

La rédaction vous recommande sur Amazon :