Mauvais cholestérol : il peut vous mettre en danger dès 25 ans !

Des chercheurs se sont penchés sur les méfaits du mauvais cholestérol sur les jeunes adultes. Selon leur nouvelle étude, tout se joue à 25 ans ! En clair, plus vous surveillez tôt votre cholestérol, plus vous aurez de chances d’échapper aux maladies cardiaques… Qui apparaissent bien plus tôt qu’on ne le croit.

Le cholestérol est une substance grasse (lipide), produite par certains aliments et par votre foie. Vous en avez besoin pour être en bonne santé. Le bon cholestérol, aussi appelé HDL cholestérol, permet de nettoyer votre corps du mauvais. Au contraire, le cholestérol LDL (dit "mauvais") va obstruer vos artères.

"Notre cœur envoi le sang via nos artères vers les organes pour les oxygéner, nous détaillait le Dr Fabien Guez, cardiologue et auteur (Comment ne pas avoir une crise cardiaque, éd. J’ai Lu). Lorsque le patient présente du mauvais cholestérol, ses artères vont s’encrasser et se remplir d’un liquide gras. Cela va réduire la lumière des artères. Et quand le rétrécissement est trop important, le sang tourbillonne et coagule. Un caillot va alors boucher l’artère coronaire [chargée d’alimenter le cœur, ndlr] qui va se nécroser. Si une trop grande partie se trouve bouchée, le cœur ne pourra oxygéner les organes. C’est ce qui provoque la crise cardiaque".

Selon une nouvelle étude parue le 3 décembre dernier, le taux de cholestérol devrait être surveillé dès la vingtaine ! Les chercheurs ont su démontrer qu’un taux trop élevé à 25 ans pouvait avoir de graves répercussions sur la santé, 10 ans après.

Plus de risques si vous avez du cholestérol avant 45 ans qu’à 60 ans

Plus tôt vous surveillez votre taux de cholestérol, meilleure sera votre santé, semble-t-il. Les chercheurs ont étudié les données de près de 400 000 personnes résidentes dans 19 pays. Ils y ont découvert un lien étroit entre le taux de mauvais cholestérol et le risque de maladies cardiovasculaires. Jusque-là rien de nouveau.

Néanmoins, ce risque vient d’être identifié chez les jeunes adultes et peut avoir des méfaits au cours des 40 années qui suivent. Les scientifiques ont estimé la probabilité d’une crise cardiaque ou AVC chez les personnes âgées de 35 ans et plus, en fonction de leur sexe, âge, facteurs de risque (tabac, diabète, taille, poids, tension) et surtout selon leur taux de mauvais cholestérol.

"Le mauvais cholestérol à un niveau élevé, détecté chez les moins de 45 ans, représente un risque plus important de crise cardiaque ou d'accident vasculaire cérébral qu’un taux de cholestérol élevé à 60 ans", affirment les auteurs de l'étude.

Alimentation, activité physique : tout se joue à 25 ans

Si le risque de cardiaque existe dès 35 ans, selon l’étude, les chercheurs indiquent que vous pouvez le prévenir en changeant vos habitudes 10 ans avant. En pratiquant une activité physique et adoptant une alimentation saine dès 25 ans, vous aurez alors toutes les chances d’éviter la crise cardiaque 10 ans après. En outre, les scientifiques suggèrent aussi les statines. Ce médicament est utilisé pour faire baisser l’hypercholestérolémie.

Et selon le Pr Stefan Blankenberg, l’un des auteurs de l’étude le cholestérol est souvent sous-estimé chez les jeunes.

Statines : elles n’exonèrent pas de faire attention à son alimentation

"Je recommande vivement aux jeunes de connaître leur taux de cholestérol et de prendre une décision en fonction du résultat - et cela pourrait inclure la prise de statines", ajoute le Pr Blankenberg, interviewé par BBC News.

Néanmoins, il rappelle, les dangers de ce médicament. Parfois, les patients ont tendance à se contenter de prendre des statines, sans changer leur mode de vie et leur alimentation. Or, l’un ne va pas sans l’autre. En outre, les effets secondaires dangereux des statines font couler de plus en plus d’encre.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.