Encephalite a tique : les symptomes de la maladie qui progresse en Europe

Si l’encéphalite à tique - pathologie virale responsable de symptômes neurologiques graves - reste plutôt rare en France, une hausse des cas et une extension de sa zone de transmission ont été observées en Europe ces dernières années. Ces raisons l’ont conduite à être ajoutée à la liste des maladies à déclaration obligatoire (MDO), tout comme le virus West Nile.

Ce dispositif, mis en place en 2003, demande aux docteurs et biologistes de transmettre aux médecins inspecteurs de santé publique et leurs collaborateurs des Agences régionales de santé (ARS) ainsi qu’aux épidémiologistes de Santé publique France, les données de certaines maladies surveillées. Avec l’ajout du virus West Nile et de l’encéphalite à tique depuis mai 2021, la liste en compte désormais 36.

Encéphalite à tique : qu’est-ce que c’est ?

Comme son nom l’indique, l’encéphalite à tique est transmise à l’homme par la morsure d’une tique infectée par un virus de la famille des Flaviviridae. Il en existe 3 sortes : européen, extrême oriental et sibérien. Seul le premier est présent en France. Il provoque une forme de la maladie moins grave que les deux autres. Bien que peu courante, une contamination par la consommation de produits laitiers au lait cru provenant d'un troupeau malade peut aussi être possible.

Santé Publique France précise sur son site que la pathologie est “très rare” dans l’Hexagone. “Les cas diagnostiqués en France sont principalement acquis sur le territoire national dans le Nord Est de la France, en Haute-Savoie, dans l’Ain et dans le Massif du Forez”, indique l’organisme. Certains malades sont infectés à l’étranger. L’encéphalite sévit généralement de l’Europe de l’Est, au nord du Japon et de la Chine.

"En Europe, les pays les plus touchés sont la République tchèque et l’Allemagne, et les pays baltes. Une extension de la maladie en direction de l’Europe du Nord et de l’Est est observée”, précise Santé Publique France. 

L’incubation de la maladie est en moyenne d’une à deux semaines. Il n’y existe pas actuellement de médicament contre cette pathologie qui atteint le système nerveux central ou périphérique dans 20 à 30%. Le traitement ne peut être que symptomatique. Retrouvez en détail les signes d’une encéphalite à tique notre diaporama.

La fièvre

1/17
Encéphalite à tique : les symptômes de la maladie qui progresse en Europe

Il s'agit d'un des premiers signes de la maladie. Il se déclare généralement assez brutalement une à deux semaines après la morsure.

Des troubles digestifs

2/17
Encéphalite à tique : les symptômes de la maladie qui progresse en Europe

Vomissements, nausées...

Des maux de tête

3/17
Encéphalite à tique : les symptômes de la maladie qui progresse en Europe

Les maux de tête sont fréquents également.

Des douleurs musculaires et articulaires

4/17
Encéphalite à tique : les symptômes de la maladie qui progresse en Europe  

Des frissons

5/17
Encéphalite à tique : les symptômes de la maladie qui progresse en Europe  

Une encéphalite

6/17
Encéphalite à tique : les symptômes de la maladie qui progresse en Europe

Par la suite, chez 20 à 30% des patients, l'infection touche le cerveau. Il peut alors se déclarer plusieurs troubles neurologiques selon les zones atteintes. L'encéphalite est l'une des plus fréquentes.

Des troubles visuels et sensoriels

7/17
Encéphalite à tique : les symptômes de la maladie qui progresse en Europe  

une paralysie des membres

8/17
Encéphalite à tique : les symptômes de la maladie qui progresse en Europe

Ces séquelles (les paralysies, mais également les troubles du comportement) perdurent jusqu’à 40% des cas.

Des troubles du comportement

9/17
Encéphalite à tique : les symptômes de la maladie qui progresse en Europe

Des troubles du comportement peuvent apparaitre comme une grande agitation ou des changements de caractère.

Une prostration

10/17
Encéphalite à tique : les symptômes de la maladie qui progresse en Europe  

Une somnolence

11/17
Encéphalite à tique : les symptômes de la maladie qui progresse en Europe  

Des tremblements

12/17
Encéphalite à tique : les symptômes de la maladie qui progresse en Europe  

Des troubles de la vigilance ou de la conscience

13/17
Encéphalite à tique : les symptômes de la maladie qui progresse en Europe  

Des délires

14/17
Encéphalite à tique : les symptômes de la maladie qui progresse en Europe  

Des convulsions

15/17
Encéphalite à tique : les symptômes de la maladie qui progresse en Europe  

Un coma

16/17
Encéphalite à tique : les symptômes de la maladie qui progresse en Europe  

Le décès

17/17
Encéphalite à tique : les symptômes de la maladie qui progresse en Europe

Si des séquelles peuvent rester, le décès est plus rare. Il est inférieur à 1% avec le sous type viral européen.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

https://www.santepubliquefrance.fr/les-actualites/2021/le-virus-west-nile-et-l-encephalite-a-tique-rejoignent-la-liste-des-maladies-a-declaration-obligatoire

https://vaccination-info-service.fr/Les-maladies-et-leurs-vaccins/Encephalite-a-tiques

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.