Variants sud-africain et bresilien : les departements les plus touches

L'épidémie de covid-19 fait toujours des ravages impressionnants en France. Au 31 mars 2021, on totalise plus de 4,6 millions de cas depuis l’arrivée du virus sur notre territoire. Par ailleurs, de plus en plus de personnes contractent les variants brésilien et sud-africain

Variants : doit-on s’inquiéter de leur multiplication ?

Les derniers chiffres du gouvernement indiquent que près de 8 Français sur 10 touchés par la covid-19 sont victimes du variant britannique. Les autres mutations, comme celles du Brésil ou d’Afrique du Sud, concernent 4,4% de la population ayant contracté le coronavirus. Le ministre de la Santé, Olivier Véran a tenu à mettre en garde : “les variants sont plus contagieux et dangereux que la covid-19”.

Bien que les cas soient moins nombreux que pour le variant britannique, les mutations brésilienne et sud-africaine inquiètent les scientifiques. Ils présentent tous les deux la mutation N501Y, qui augmente de  30% à 60% le risque de transmission. Une autre variation, la E484K, a pour effet de diminuer l’efficacité des anticorps après vaccination contre la COVID-19.

Le principal risque : la réinfection

Les symptômes des variants sont pour la plupart les mêmes : toux, fièvre, problèmes respiratoires, courbatures… Par contre, il semblerait que la perte de goût soit moindre qu’avec le SARS CoV-2. Les mutations sud-africaine et brésilienne présentent d’importants risques de recontamination, rendant ces variants particulièrement redoutables. 

Retrouvez la liste des 15 départements les plus touchés par ces variants dans notre diaporama.

> De plus en plus de femmes renoncent à la chirurgie esthétique et utilisent cette pilule à la place.

Sources

Chiffre des cas de variants sur geodes

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.