Le virus du rhume bientôt éradiqué ?

D’après certains scientifiques, la désactivation d'une seule protéine dans les cellules empêcherait une vaste gamme de virus de se développer, dont celui du rhume.

Affamer le virus du rhume pour l'empêcher de se développer

Suite à de longues recherches, les scientifiques des universités américaines de Stanford et de la Californie à Los Angeles ont trouvé que les virus liés aux rhumes, à la poliomyélite et à d'autres maladies courantes pouvaient être “désactivés”.

Pour arriver à ces résultats, le chercheur Jan Carette et ses collègues ont travaillé sur des cellules pulmonaires humaines en laboratoire, ainsi que sur des cellules de souris.

Ils ont créé une thérapie unique qui ne s’attaque pas directement aux virus, mais qui cible plutôt une protéine de nos cellules dont les virus ont besoin pour se multiplier.

Un virus ne possède pas en effet toutes les substances dont il a besoin pour vivre : il dépend en réalité des nombreuses cellules qu'il infecte.

Les chercheurs ont donc ciblé une protéine contenue dans des cellules que les virus doivent reproduire pour se développer. Concrètement, ils ont eu recours à l'édition génétique pour désactiver les instructions codant pour une protéine (appelée méthyltransférase SETD3) dans des cellules. Résultat : tous les virus ont été incapables de se dupliquer à l'intérieur de cellules modifiées.

Toutefois, même si ce résultat s’avère très prometteur, il est encore trop “récent” pour passer à l’étape suivante : effectuer ce test sur des êtres humains. Il faudra donc patienter encore quelques années avant de dire stop au rhume…

D'où vient le virus du rhume ?

Le rhume est une infection très fréquente du nez (ou plus précisément des fosses nasales) et de la gorge, causée par un virus. D’origine virale, il peut être causé par plus de 200 virus différents. Également connu sous le terme médical de rhinopharyngite, il correspond à une inflammation du pharynx et de la muqueuse des fosses nasales.

Le corps rencontre et neutralise des virus du rhume plusieurs fois par an. Lorsqu’un rhume apparaît, c’est que le système immunitaire n’a pas réussi à empêcher l’infection par le virus.

Il peut se transmettre par contact direct (par voie manuportée : en serrant la main à une personne infectée, en touchant les poignées de porte, etc.) ou par contact indirect (par voie aérienne, c’est-à-dire par des gouttelettes projetées quand on tousse ou quand on éternue : on parle de gouttelettes de Pflügge).

Le rhume touche surtout les jeunes enfants puisque leur système immunitaire est en développement et qu’ils entrent plus souvent en contact avec les virus qui causent la maladie.

Il se manifeste par un mal de gorge, une toux, un nez qui coule et/ou un nez bouché, un mal de tête, des douleurs musculaires, une fièvre modérée (environ 38°C), des yeux larmoyants, une fatigue générale… Autant de symptômes qui ne sont pas graves en soi mais qui sont particulièrement gênants au quotidien.

Le rhume en soi n’entraîne pas de complications. Cependant, il fragilise les muqueuses, qui peuvent être "colonisées" secondairement par des bactéries. On parle alors de surinfection bactérienne. Les signes de la surinfection bactérienne au niveau des sinus sont un écoulement nasal épaissi et la prolongation des symptômes sur plusieurs semaines.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.