Contagion : ces virus menacent la santé mondiale

Publié le 17 Mai 2019 par Anne-Sophie Glover-Bondeau, journaliste santé
Validé par : Pr Arnaud Fontanet, Épidémiologie des maladies émergentes
On l'oublie trop souvent : les virus représentent un risque sanitaire de première importance. Certains virus émergents sont déjà présents en Europe. Et il n'est pas possible de prédire quand, ni où surviendra la prochaine épidémie. Nous ne sommes d'ailleurs pas à l'abri d'une pandémie.
Publicité

Les virus émergents : très surveillés

Contagion : ces virus qui menacent l’humanité© Istock

Commençons par ceux qui font le plus peur, mais dont on finit à force d'en entendre parler par oublier le danger : West Nile, Dengue, Sras, Chikungunya, Ebola appelée aussi fièvre hémorragique, grippe aviaire à virus H5N1 ou encore Zika...

Ces maladies infectieuses émergentes sont une menace pour l’humanité. Elles sont en effet mortelles ou fortement invalidantes et particulièrement contagieuses.

Publicité

"Il existe trois formes d’émergence des virus" explique le Pr Arnaud Fontanet, responsable de l’unité d’Épidémiologie des maladies émergentes à l’Institut Pasteur et Professeur au Conservatoire National des Arts et Métiers.

"Soit ils franchissent la barrière d’espèce de l’animal à l’homme, comme cela été le cas pour le Sida, Ebola et le Sras, soit il s’agit de mutations ou de réassortiments génétiques de virus existant ce qui crée de nouveaux virus mutants. Un des exemples est l’émergence du virus H5N1en 1996.

Publicité

Enfin, troisième mode d’émergence de virus : des virus qui vont quitter leur écosystème habituel et toucher d’autres régions du monde. C’est le cas des virus West Nile, Chinkungunya, Zika... ".

Ces virus, même s'ils font désormais partie de notre quotidien, pourraient avoir un impact très lourd en matière de morbidité-mortalité ou d’économie.

"Les virus qui ont le coût humain le plus fort sont ceux à incubation longue et qui sont contagieux avant le début des symptômes", précise le Pr Arnaud Fontanet. Parmi ces virus terribles, le Sida reste un excellent exemple.

Contrairement à ce qu'on croit souvent, les virus mortels à très courts terme font peser sur nous une menace légèrement moindre. "Les virus à caractère plus explosif comme le SRAS ou Ebola, contagieux après le début des symptômes, permettent d’isoler les patients avant qu’ils aient contaminé d’autres personnes et donc de contrôler l’épidémie", ajoute le spécialiste.

Quoi qu'il en soit ces maladies virales émergentes, parce qu'elles représentent une véritable menace font l’objet d’une surveillance mondiale.

Certaines à transmission par voie respiratoire, comme la grippe, ou par voie vectorielle, comme la Dengue ou le Chigunguya, ont un potentiel ultra pandémique. En clair : leurs épidémies pourraient se répandre comme une traînée de poudre sur une zone géographique très vaste.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X