Sommaire

L’été est désormais fini : place à l’automne ! Alors que les températures étaient plutôt douces en ce début de mois, les températures se font désormais plus fraîches dans le pays. Et qui dit retour du froid, dit retour du rhume.

Une fois contaminé par le rhume, vous ne pouvez plus rien faire face à lui. La seule solution est d’attendre patiemment qu’il disparaisse. Mais en prenant quelques précautions, bonne nouvelle, vous avez moins de risques d'attraper cette infection.

Rhume : nos astuces pour éviter de l'attraper

Conseil n°1 : un lavage des mains et du nez régulier

Le virus du rhume a tendance à se propager dans l’air et à pénétrer par les voies aériennes (le nez et la bouche). C'est la raison pour laquelle un lavage de nez avec un spray à l’eau de mer est indispensable. En utilisant cette solution, vous débarrassez votre nez de l’excès de mucus se trouvant dans vos fosses nasales mais aussi de toutes les bactéries qui s’y logent.

Par ailleurs, il est également conseillé de ne pas toucher son visage car les mains sont de vrais nids à bactérie. C'est pourquoi il est nécessaire de se laver les mains (entre les doigts, sous les ongles) pendant 15 à20 secondes afin d'éviter la propagation de ce virus. Un geste à réaliser plusieurs fois par jour et ce, également après s’être mouché.

Conseil n°2 : aérer sa chambre est primordial

Aérer sa chambre permet de renouveler l’oxygène dans la pièce mais aussi d'éviter que les virus ne se propagent dans le foyer. Même s’il fait un froid de canard, il est indispensable d’ouvrir les fenêtres une dizaine de minutes par jour et ce, tout au long de l’année. De plus, il est préférable d'éviter de surchauffer la pièce.

Conseil n°3 : privilégier les mouchoirs à usage unique

Les mouchoirs sont des nids à microbes. Pour cette raison, il est recommandé d’éviter ceux en tissus et de privilégier ceux à usage unique. Afin de ne pas contaminer vos affaires ou vos vêtements, il est nécessaire de jeter son mouchoir à la poubelle après utilisation.

Conseil n°4 : un sommeil réparateur

Rien de tel que de passer une bonne nuit de sommeil pour récupérer de l’énergie. De plus, celle-ci renforce le système immunitaire. Selon une récente étude publiée dans le journal américain Sleep, plus vous dormez, moins vous avez de chance de passer l’hiver avec un rhume. En effet, les personnes qui dorment moins de 6 heures par nuit ont 4,2 fois plus de risques d'attraper un rhume qu’une personne qui dort en moyenne 7 heures par nuit.

Rhume : une cure de vitamine C

Grâce à une cure de vitamine C, les défenses immunitaires peuvent être boostées. Selon plusieurs experts, cet antioxydant permet également de réduire la durée de du rhume d’un jour ou deux.

Rhume : comment le reconnaître ?

Rhume : comment le reconnaître ?© Istock

Les premiers symptômes du rhume sont un mal de gorge, des éternuements et une congestion nasale. L'écoulement nasal clair conduit à se moucher très fréquemment. Mais d'autres signes peuvent alerter :

  • une légère fatigue ;
  • les yeux larmoyants ;
  • une légère fièvre ;
  • parfois une toux ;
  • une respiration sifflante (chez les personnes qui font de l’asthme).

Rhume : des symptômes qui s'aggravent

Il arrive que les signes s’aggravent plusieurs jours après le début de la maladie. Dans cette situation, il est conseillé de consulter son médecin traitant le plus rapidement possible. Voici les quelques signes alarmants :

  • une fièvre au-dessus de 39 °C ;
  • des sécrétions nasales jaunes et épaisses ;
  • des douleurs pouvant évoquer une angine, une sinusite ou encore une otite ;
  • une conjonctivite.

Pour rappel, les symptômes du rhume sont très proches de ceux d’une grippe. Cependant, ces derniers sont plus intenses en cas d’état grippal : il s'agit des douleurs musculaires, de la fièvre ou encore des maux de tête.

Attention, les personnes dont le système immunitaire est affaibli par un médicament ou une maladie - notamment les personnes âgées - ont plus de risques d’attraper un rhume. Chez eux, les symptômes sont plus prononcés. Les jeunes enfants (jusqu’à 6 ans) sont également très vulnérables en raison de leur faible système immunitaire. Un contact avec d’autres enfants augmentent leur chance d’attraper un rhume.

Rhume : les traitements à connaître

Rhume : les traitements à connaître© Istock

Généralement, le rhume guérit en quelques jours. Il n’existe aucun vaccin pour cette infection mais le médecin peut prescrire des médicaments. Parmi les traitements administrés, on retrouve :

  • de l’aspirine ;
  • des solutions salines par inhalation pour décongestionner le nez ;
  • des anti-inflammatoires (Advil, Aleve) qui soulagent la fièvre et les douleurs ;
  • de l’acétaminophène pour traiter le mal de tête et une légère fièvre ;
  • des médicaments "spécial rhume" composés d’un antidouleur de type ibuprofène ou acétaminophène et d’un décongestionnant (déconseillé pour les enfants).

En cas de toux grasse ou sèche en plus du rhume, un sirop peut être également prescrit.

Lors de la consultation, le médecin préconise du repos, de boire régulièrement de l’eau en cas de fièvre (au moins 2 litres) et de lutter contre les maux de gorges avec des boissons chaudes (tisanes, soupes, etc.). Boire de l’eau salée tiède plusieurs fois par jour peut aussi soulager un mal de gorge.

D’autres techniques à suivre

Pour aller mieux face à un rhume, il existe d'autres conseils à suivre. En voici quelques-uns :

  • prendre des douches et bains chauds ;
  • appliquer de la vaseline sur les zones sensibles (autour du nez) ;
  • rester au chaud dans le lit, mais attention : il est déconseillé de surchauffer la pièce.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Automne : les conseils à suivre pour éviter d'attraper un rhume - RTL - 22 septembre 2020 

Sommeil : plus vous dormez, moins vous vous enrhumez - RTL -1er septembre 2015 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.