Sommaire

Le diabète se manifeste par une hyperglycémie chronique, c’est-à-dire un excès de sucre dans le sang et donc un taux de glucose (glycémie) trop élevé. On distingue le diabète de type 1 du diabète de type 2.

"Quand on mange, le taux de sucre dans le sang augmente, les glucides sont alors transformés essentiellement en glucose. Le pancréas détecte l’augmentation de la glycémie. Les cellules bêta du pancréas sécrètent de l’insuline. L'insuline fonctionne comme une clé, elle permet au glucose de pénétrer dans les cellules de l’organisme : dans les muscles, dans les tissus adipeux et dans le foie où il va pouvoir être transformé et stocké. Le glucose diminue alors dans le sang, décrit la Fédération Française des Diabétiques.
Une autre hormone, le glucagon, permet de libérer le glucose stocké dans le foie, en dehors des repas, lors d’une baisse énergétique ou d’une baisse de glycémie. C’est l’équilibre de ces hormones qui permet de maintenir la glycémie stable dans le corps. En cas de diabète, ce système de régulation ne fonctionne pas".

En France, 3,7 millions de personnes prennent un traitement médicamenteux pour leur diabète (soit 5,4% de la population). "A cela, s’ajoutent les personnes diabétiques qui s’ignorent", note la Fédération. Cette prévalence ne cesse d’augmenter. Les célébrités ne sont pas épargnées. Plusieurs stars ont révélé leur diabète au public et n'hésite pas à partager leur quotidien depuis leur diagnostic. Aperçu.

Jean-Marie Bigard contrôle sa glycémie 10 fois par jour

L’humoriste Jean-Marie Bigard a annoncé être atteint d’un diabète insulinodépendant en janvier 2006. Il explique à l’époque au magazine "Ici Paris" qu'il : "contrôle sa glycémie dix fois par jour, surtout avant d'entrer en scène pour éviter d'être en hypoglycémie. Pour moi, ce n'est pas plus compliqué que de se raser ou de se brosser les dents".

Comment vit-on avec un diabète insulinodépendant ?

Un diabétique de type I doit surveiller plusieurs fois par jour son taux de sucre dans le sang, notamment le matin à jeun, deux heures après le début des repas et le soir avant le dîner. Au besoin, il faut réaliser des injections d’insuline de préférence dans le bras, le ventre, les cuisses ou les fesses.

Jean-Marie Bigard a très vite pris le pli et cela ne l’empêche pas de réaliser des one man-show de 2 h !

© Benoit Derrier / wikimediacommons

Vous aussi participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

mots-clés : Diabète
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.