Sommaire

Durant l'été, la transpiration peut vite devenir gênante au quotidien. Mauvaises odeurs, marques de sueur... Si vous en avez assez, suivez nos conseils pratiques pour arrêter de suer !

Alcool, plats, vêtements... Les conseils de base pour éviter de suer

Avant de vous révéler quelles astuces vous permettront d'éviter de transpiration, voyons ensemble à quoi sert ce processus.

Tout d'abord, sachez qu'il est normal de suer. Cela signifie que votre organisme fonctionne bien.

Selon le site Améli.fr, la transpiration permet de maintenir une température corporelle constante de 37 °C dans l'organisme, en le refroidissant.

En effet, lorsque la température du corps monte, le cerveau commande, via le système nerveux, la sécrétion de sueur par les glandes sudoripares. Quand la sueur s’évapore par les pores de la peau, la chaleur s’évacue et la température de la peau et de l'organisme baisse.

En période normale, c'est-à-dire sans effort physique soutenu ni chaleur excessive), le corps produit environ 0,5 l de sueur par jour.

Parfois, la transpiration est trop importante. On appelle ce phénomène l'hypersudation ou "hyperhidrose". Vous êtes concerné si vos mains s’humidifient facilement (au point d'entraîner une gêne pour tenir un volant de véhicule, travailler sur ordinateur), si vous craignez de faire du sport, ou si l’excès de sueur vous oblige à vous changer plusieurs fois par jour.

Si vous n'êtes pas dans ce cas précis et avez une transpiration modérée, découvrez sans plus attendre nos astuces pour moins transpirer !

Transpiration : évitez de boire glacé !

Contrairement aux idées reçues, boire très frais lorsqu'on a chaud, non seulement ne désaltère pas, mais fait transpirer ! En absorbant du froid, le corps réagit croyant qu'il doit se réchauffer... À l'inverse, lorsque la boisson est très chaude, l'effet est inversé et le corps cherche à se refroidir.

En pratique : préférez des boissons à température ambiante et des tisanes tièdes pour éviter de transpirer, surtout l'été. Si vous aimez cependant votre thé brûlant, préférez-le le matin, avant la douche !

Transpiration : attention à l'alcool et aux plats épicés

L'alcool, le thé, le café et autres boissons contenant de la caféine font monter la température corporelle et augmentent la transpiration. Manger des mets épicés a le même effet. Quant à l'ail et l'oignon, ils peuvent donner une mauvaise odeur à la sueur.

À noter : les aliments riches en zinc comme les huîtres, le foie de veau ou le porc accentuent les odeurs. "Mais vu que l'on n'en consomme pas tous les jours, il n'y a pas vraiment de restriction. Et le zinc est nécessaire à l'organisme."

En pratique : "Je ne pense pas qu'il faille supprimer les épices, mais plutôt modérer. Car certaines épices, l'ail et le vin rouge ont des effets bénéfiques sur la santé", explique le Dr Nina Roos, dermatologue. En clair : ayez la main légère en cas de hausse des températures ou avant un effort physique...

Transpiration : dites adieu aux couleurs foncées !

Les couleurs foncées absorbent la lumière et donnent très chaud, tandis que les couleurs claires réfléchissent la lumière et vous aident à rester au frais.

En pratique : portez donc du blanc, du beige, du crème mais pas de noir si vous ne voulez pas transpirer. Sachez toutefois que les marques de sueur sous vos bras seront plus visibles avec des vêtements clairs.

Les astuces naturelles pour lutter contre la transpiration

Les astuces naturelles pour lutter contre la transpiration© Istock

La sauge, des vertus anti-transpirantes

Certaines plantes comme la sauge ont des propriétés anti-transpirantes. Elle régule l'excitation des glandes sudorales sur l'ensemble du corps.

Comment utiliser la sauge contre la transpiration : préférez-la en teinture-mère (en tisane elle n'a pas bon goût). Trois fois par jour 25 gouttes dans un verre d'eau pendant les repas aussi longtemps que cela fonctionne. Vous pouvez également l'essayer localement sur la peau en posant quelques gouttes sur les zones qui transpirent.

Prix : 6€ les 50 ml en pharmacies et herboristeries.

Précautions d'emploi : l'huile essentielle de sauge officinale est contre-indiquée chez les enfants, les femmes enceintes et les personnes ayant un antécédent de cancer du sein.

Transpiration : vive le bicarbonate de soude !

Connu depuis toujours pour ses nombreuses vertus, le bicarbonate de soude a une action fongistatique, qui empêche la croissance des bactéries et limite les odeurs.

Comment utiliser le bicarbonate contre la transpiration : saupoudrez-en dans les chaussures de temps en temps pour absorber les odeurs présentes et prévenir le développement bactérien. Faites des bains de pieds en mélangeant 1 à 2 c. à soupe de bicarbonate de soude dans une bassine d'eau. Vous pouvez aussi l'appliquer directement sur les aisselles comme du talc.

Prix : 7€ le kilo au rayon épicerie des supermarchés ou sur des sites internet.

Transpiration : que vaut la pierre d'alun ?

La pierre d'alun est un minéral naturel composé de sulfate double d'aluminium et de potassium. C'est un produit de soin antiseptique et astringent assez efficace.

Comment utiliser la pierre d'alun : humidifiez légèrement la pierre, puis appliquez-la après la toilette sur les zones qui transpirent comme les aisselles en frottant doucement la peau. La fine couche saline déposée permet de lutter contre les bactéries responsables des mauvaises odeurs.

Sous quelle forme l'acheter ? Choisissez une pierre d'alun naturelle : de l'alun potassium et non de l'alun ammonium composé de résidus de l'industrie pétrochimique.

Prix : 7 à 8€ la pierre de 90 g en magasins bio ou sites internet bio.

Contre la transpiration, épilez-vous !

Contre la transpiration, épilez-vous !© Istock

N'incriminez pas la transpiration. La solution n'est pas là. Transpirer est une réaction naturelle, nécessaire pour maintenir la température constante de votre organisme quelle que soit la chaleur.

D'ailleurs la sueur, sécrétée par les glandes sudoripares et composée d'eau et de sel, est sans odeur. Ce qui génère l'odeur, ce sont les bactéries et les levures de la peau qui se développent dans les endroits chauds et humides (aisselles, pieds...) - avec plus de facilité encore là où il y a pilosité.

En pratique : L'épilation est un excellent moyen d'éviter les odeurs de transpiration. Les poils sont des nids à bactéries car ils retiennent l'humidité. Une fois débarrassée des poils, la sueur s'évapore mieux et la transpiration secrétée par les glandes apocrines ne stagne plus sur la peau. Ainsi, l'élimination des poils élimine toute odeur embarrassante.

En outre, bien qu'une douche quotidienne soit suffisante pour limiter la sueur et les bactéries, le séchage a aussi une grande importance. Séchez-vous avec soin en passant la serviette entre les orteils pour éviter notamment les odeurs au niveau des pieds. Enfin, changez tous les jours de vêtements et de linge de toilette, car les bactéries peuvent les coloniser et amplifier le phénomène.

Faites également attention aux vêtements que vous portez. Les matières synthétiques favorisent en effet la transpiration. Optez pour du coton et des formes amples au niveau des aisselles et habillez-vous de façon à avoir le moins chaud possible.

À noter : en cas de transpiration excessive (hyperhidrose), n'hésitez pas à consulter un médecin qui pourra vous aider à trouver des solutions.

Déodorants, anti-transpirants : que choisir finalement ?

Déodorants, anti-transpirants : que choisir finalement ?© Istock

Les déodorants: ils sont composés d’un parfum et d’un ou plusieurs agents antibactériens. Leur objectif est d’abord de masquer l’odeur de transpiration, puis de réduire le nombre de bactéries responsables des odeurs. Ils ne bloquent pas le processus naturel de transpiration.

"Je conseille de privilégier un spray. On évite ainsi de contaminer le stick ou le roller avec ses bactéries", recommande le Dr Nina Roos, dermatologue.

Les anti-transpirants : ils ont une action sur l'écoulement de la sueur en resserrant les pores de la peau. Composés de parfums et d’un agent anti-transpirant/bactérien, ils permettent à la fois de masquer les odeurs de transpiration, de réguler le flux de la transpiration et de réduire le nombre de bactéries responsables des odeurs.

"Ils sont plus efficaces que les déodorants, mais peuvent être irritants par la présence de sels d'aluminium. Optez au début pour des concentrations moyennes type 9 % de sels d'aluminium", ajoute l'experte.

La différence entre le déodorant et l’anti-transpirant se situe donc au niveau de la composition de celui-ci.

À savoir : "Les sels d'aluminium ne présentent pas de risque cancérigène avéré, contrairement aux idées reçues", explique le Dr Nina Roos. "Plusieurs études sur des femmes ayant utilisé des anti-transpirants aux sels d'aluminium et des femmes n'en ayant pas utilisé, ont montré que les sels d'aluminium ne semblent pas impliqués dans la survenue du cancer du sein". Mais le sujet reste polémique.

Prix : 4 à 11€ en parapharmacies.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Sources

Remerciements au Dr Nina Roos, dermatologue, membre de la Société Française de Dermatologie.

Guide de poche de l'aromathérapie – Danièle Festy et Isabelle Pacchioni – Ed.Leduc.S

Hypersudation : symptômes, conséquences et causes, Améli.fr, 11 février 2020.

Dossier 'L’utilisation de déodorants/anti-transpirants ne constitue pas un risque de cancer du sein', parue dans le bulletin du cancer, volume 95, Numéro 9, 871-80, septembre 2008, synthèse de 59 études sur le sujet. Dans leur analyse, les experts du Bulletin du cancer expliquent que la seule étude rigoureuse (l'étude de Mirick et al, Mirick DK, Davis S, Thomas DB. Antiperspirant use and the risk of breast cancer. J Natl Cancer Inst 2002 ; 94(20) : 1578-80.) portant sur 813 patients et 793 sujets témoins n'apporte aucun élément concluant en faveur d'une augmentation du risque liée à l'utilisation d'anti-transpirants et de déodorants.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.