C'est avéré : privilégier des produits "bio" au supermarché est meilleur pour votre santé. Mais saviez-vous que ces aliments "sans pesticides" pouvaient aussi prévenir le diabète de type 2 ? Selon les données issues de la cohorte NutriNet-Santé et relayés par le magazine Le Monde, les plus gros consommateurs d’aliments labellisés "AB" ont un risque de diabète réduit de plus d’un tiers. Explications.

Produits Bio : le risque de diabète de type 2 est réduit chez les plus gros consommateurs

Pour arriver à ces résultats, les chercheurs franco-américains ont suivi 33 256 personnes - réparties en cinq groupes - en fonction de la proportion d’aliments bio consommés au quotidien.

Le questionnaire sur l'alimentation, très détaillé, a permis aux scientifiques "d’avoir une estimation très fine de la quantité de chaque type de produit consommé : produits végétaux, animaux, bio ou non, etc.", précise l’épidémiologiste Emmanuelle Kesse-Guyot, autrice principale de ces travaux.

Après avoir pris en compte de nombreux indicateurs (effets liés au statut économique, à l’activité physique, à l’indice de masse corporelle, à la qualité de l’alimentation, au tabagisme et à l’alcool...), ainsi que la proportion d'aliments Bio consommés durant près de 4 ans, l'équipe franco-américaine a estimé que "les plus gros consommateurs de bio ont un risque diminué de 35 % de contracter un diabète de type 2 par rapport aux non-consommateurs".

Pour information, ces conclusions recoupent celles d’une analyse transversale (l’examen d’une population à un instant donné, ndlr) de la même cohorte, publiée en 2017 qui mettait en évidence le risque d'obésité chez les personnes consommant moins d'aliments bio.

Toutefois, cette dernière conclusion doit être prise avec du recul. Elle s'expliquerait en partie en raison des habitudes alimentaires des consommateurs de produits bio : ils consomment plus de fruits, légumes, grains entiers, légumineuses et moins de viande.

Qu’est-ce qu’un produit bio ?

Le terme biologique fait référence à la façon dont sont cultivés les produits agroalimentaires.

Ce mode de production se veut naturel : les aliments cultivés ne sont traités avec aucun produit chimique de synthèse, comme les pesticides, les herbicides chimiques, les fertilisants artificiels, les hormones de croissance ou encore les OGM.

Les résidus de pesticides à la surface des fruits et des légumes biologiques sont donc quasi inexistants ("quasi" puisqu'il arrive qu'un champ "bio" se trouve à proximité d'un champ non bio et que les pesticides, véhiculés par l'air et les insectes, se retrouvent sur les aliments bio).

L’avantage principal de cette alimentation ? Réduire l’exposition des consommateurs et des travailleurs agricoles aux pesticides.

Il est d'ailleurs prouvé que les produits bio sont de meilleure qualité nutritionnelle (vitamines, minéraux, oméga 3, fibres). Les produits laitiers et la viande bio contiennent jusqu’à 50% d’acides gras Oméga 3 qui préviennent les maladies cardiovasculaires.

Les céréales bio sont, de leur côté, bien moins contaminées au cadnium (qui fait partie des métaux lourds). Le cadnium est très toxique pour l'organisme et s’accumule dans les reins et le foie.

Enfin, l’élevage bio évite la résistance aux antibiotiques.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

Un risque moindre de diabète chez les consommateurs de produits bio, Le Monde, 12 novembre 2020.

mots-clés : Diabète, Cancer
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.