Ne plus pouvoir rentrer dans ses vêtements préférés n’est jamais très bon pour le moral et l’estime de soi… mais pas uniquement. C’est également mauvais signe pour votre santé. Les personnes qui ne peuvent plus rentrer dans leur jean préféré, ont plus de risque de développer un diabète de type 2, selon le professeur Roy Taylor, de l'Université de Newcastle, spécialiste de la maladie lors de la conférence annuelle de l'Association européenne pour l'étude du diabète.

Diabète de type 2 : l’obésité n’est pas le seul facteur de risque

Par cette phrase choc, le professeur britannique voulait mettre en exergue que l’obésité n’était pas le seul facteur de risque du diabète de type 2. Sa dernière étude se concentrait, en effet, sur les diabétiques qui avaient un IMC normal (entre 18 et 24,5).

Il a suivi 12 patients ayant un IMC moyen de 24,5. Il était demandé aux participants de suivre un régime à base de soupes et de smoothies représentant 800 calories par jour pendant deux semaines. Ils recevaient ensuite un soutien pendant 4 à 6 semaines pour maintenir leur nouveau poids. Ce programme était répété 3 fois jusqu’à perdre 10 à 15% de leur poids.

Une fois la perte de poids atteinte, les scanners effectués ont montré une réduction de la graisse dans le foie, passant en moyenne de 4,4% à 1,4%. De plus, 8 des 12 participants ont vu leur diabète de type 2 entrer “en rémission”. C’est-à-dire un taux moyen de sucre dans le sang (HbA1c) de moins de 48 mmol/mol et l’absence de prise de médicaments

L’auteur principal de l’étude estime que ces résultats préliminaires "démontrent très clairement que le diabète n'est pas causé par l'obésité, mais par le fait d'être trop lourd pour votre propre corps".

Un “seuil de graisse personnel” à ne pas dépasser

L’étude soutient l'idée que nous avons chacun un "seuil de graisse personnel "(le niveau de graisse corporelle auquel nous pouvons faire face) qui lorsque nous le dépassons, favorise le développement la maladie, même avec un IMC normal.

Le professeur Taylor conclut "en règle générale, votre tour de taille devrait être le même maintenant que lorsque vous aviez 21 ans. Si vous ne pouvez pas rentrer dans la même taille de pantalon maintenant, vous avez trop de graisse et vous êtes à risque de développer un diabète de type 2, cela même si vous n’êtes pas en surpoids".

"Les médecins ont tendance à supposer que le diabète de type 2 a une cause différente chez ceux qui ne sont pas en surpoids", rappelle l’expert. Or l'analyse des données montre que les personnes de “poids normal” ont de "très bonnes chances de se débarrasser de leur diabète" en perdant quelques kilos. Toutefois, il s’agit ici d’une analyse préliminaire des données, les résultats complets sont attendus en 2022.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

https://www.eurekalert.org/news-releases/929487

mots-clés : Diabète
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.