Sommaire

Un nouveau variant de la Covid-19 semble prendre du terrain. Originaire d'Afrique du Sud, le variant Omicron circule déjà dans de nombreux pays. Appelé aussi B.1.1.529, il a déjà fait des victimes dans plusieurs pays d’Europe, dont 25 cas identifiés en France, ainsi que dans le reste du monde.

"Si le profil de mutations caractéristique du variant Omicron pose question quant à l’efficacité des vaccins actuellement disponibles, des études sont en cours pour évaluer les caractéristiques de ce virus. Ce variant fait l’objet d’une surveillance renforcée, en France et à l’international", indique Santé Publique France dans un rapport publié le 1 er décembre.

L'OMS (Organisation mondiale de la Santé) alertait que ce nouveau variant Omicron présenterait "un risque très élevé" au niveau mondial. Aujourd’hui, de nombreuses inconnues demeurent sur ce variant : on ne connait pas sa contagiosité, ni si ce variant sait résister à la réponse immunitaire et aux vaccins. Et c’est ça qui inquiète. Le Dr Julie Vaishampayan médecin généraliste en prévention à l'Infectious Diseases Society of America vient de partager plusieurs conseils à appliquer pour vous prémunir au mieux face au variant Omicron, mais aussi pour échapper aux autres souches durant cette cinquième vague de la pandémie.

Vaccin : faite votre dose de rappel

Des chercheurs sud-Africains se sont penchés sur ce nouveau variant (ou B.1.1.519). Omicron présenterait cinquante mutations par rapport à la souche historique. Une combinaison qui n'avait jamais été observée jusqu'à maintenant.

Omicron serait donc très différent des variants répandus, comme Beta, Delta ou Mu. Les chercheurs craignent alors qu'il soit plus contagieux, ou qu'il échappe mieux à la réponse immunitaire. Il est toutefois trop tôt pour savoir quel impact il aura sur la pandémie, s'accordent à dire les experts.

De la même façon que vous vous êtes prémunis contre la souche originelle, faites-vous vacciner, préconise le Dr Julie Vaishampayan. Et si vous avez déjà fait, obtenez un rappel si vous êtes éligible. En France, la troisième dose est désormais accessible à toutes les personnes de plus de 18 ans.

"Delta est le vrai risque en ce moment. Omicron est une menace incertaine, a déclaré de son côté le Dr Francis Collins, directeur des National Institutes of Health des États-Unis. Or, quel que soit le type de coronavirus, nous savons quoi faire. Ce que nous devons faire, c'est ajouter plus de couches de protection".

Et la dose de rappel du vaccin est l'une de ces "couches". La troisième dose va davantage booster vos anticorps anti-virus. Après une troisième dose, les personnes de plus de 60 ans auraient 20 fois moins de risque de finir en réanimation, estime la DGS (Direction Générale de la Santé). Et même si les anticorps ne s'avèreraient pas aussi efficaces contre Omicron, le simple fait d'en avoir plus pourrait compenser, en plus de renforcer la protection contre le variant Delta, toujours majoritaire en France.

Gardez votre masque et évitez les foules

Alors que la cinquième vague bat son plein et qu’un variant dont on ignore tout fait son arrivée, renforcez les gestes barrières que vous êtes nombreux à avoir négligé ces derniers temps. C’est humain de réagir de la sorte : vous avez bénéficié du vaccin (pour la plupart) et vous avez cru comprendre que l’épidémie s’éloignait. Il est donc tout à fait compréhensible que vous ayez voulu reprendre une ville normale. Toutefois, aujourd’hui, au vu du contexte, il est important de bien renouer avec les gestes de précaution.

Portez un masque dès que vous êtes avec du monde

Il est l’une des plus grandes barrières contre la Covid-19. Certes, le masque n’est plus obligatoire dans les rues, mais si vous vous trouvez dans une rue bondée, dans un marché de Noël ou si vous faîtes la queue pour entrer dans un magasin, portez-le. Et surtout si vous faites partie des personnes à risque.

Evitez les foules

Ce conseil semble difficile à appliquer lors des périodes de fêtes de fin d’année, mais il est important de vous tenir à l’écart des bains de foules, surtout, encore une fois, si vous êtes à risque. Les magasins, centres commerciaux, marchés de Noël ou encore les bars remplis peuvent être propices à la contamination au coronavirus. Soyez vigilant, préconise le Dr Julie Vaishampayan.

"C'est particulièrement important avec les vacances de fin d’année et les rassemblements dans les rues", ajoute-t-elle.

Pensez à aérer vos intérieurs et faites-vous tester si besoin

Aérer vos intérieurs va aussi vous permettre de vous prémunir contre la Covid-19 et ses variants. Certes, il est parfois difficile en hiver, lorsque les températures avoisinent les 0° de se résoudre à ouvrir grand la fenêtre du salon, mais dites-vous que c’est pour votre bien.

D'après les épidémiologistes, ce réflexe est même primordial pour lutter contre le virus. "La transmission du virus se fait à 95 % par les aérosols que nous projetons lorsque nous parlons, lorsque nous crions, lorsque nous chantons. Ces petites particules ont tendance à monter et à stagner dans les pièces, par exemple une fumée de cigarette dans une pièce. Le seul moyen de s'en débarrasser, c'est d'aérer très régulièrement", explique à nos confrères de LCI, le Dr Philippe Amouyel, épidémiologiste et professeur de santé publique au CHU de Lille (Nord).

Faites-vous tester en cas de symptômes

Les tests sont une autre étape de protection. Ils sont recommandés à toute personne présentant des symptômes de COVID-19 ou potentiellement exposée au virus. Mais cela pourrait également aider à assurer la sécurité avant les rassemblements de vacances, même si toutes les personnes présentes ont été vaccinées, recommande le Dr Vaishampayan.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Sources

https://medicalxpress.com/news/2021-12-omicron-variant-2.html 

https://www.lci.fr/sante/video-covid-19-l-aeration-une-arme-cle-contre-le-virus-2201751.html

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.