Sommaire

Le variant Delta, surnommé initialement "variant indien", a causé un rebond de l’épidémie de Covid-19 en Inde avant de disperser dans le monde entier, dont notamment en France. Il aurait pour origine deux modifications génétiques du virus : la mutation L452R, semblable à celle observée sur le variant californien et l’autre, appelée E484Q, proche d’une autre mutation détectée sur les variants brésiliens et sud-africains.

Aujourd’hui, le variant Delta est devenu majoritaire dans l’Hexagone. Outre sa transmissibilité, c’est sa résistance aux vaccins qui inquiète. Une vaccination complète (injection des deux doses) est supposée éviter à 90% de développer des symptômes en cas de contamination par la souche classique. Or, le variant Delta ferait considérablement chuter cette proportion selon plusieurs études.

Medisite est allé à la rencontre de deux personnes victimes du variant Delta. Vaccinées à raisons de deux doses du sérum Pfizer, elles ont heureusement échappé à la forme grave. Les victimes, qui se connaissent, sont confinées depuis plusieurs jours afin de prévenir toute transmission. Découvrez leurs témoignages.

Comment le variant Delta peut-il résister aux vaccins Covid ?

Avant toute chose, il est important de rappeler que les vaccins élaborés pour lutter contre le coronavirus sont là pour vous protéger des formes graves. « La vaccination ne nous protège pas complément de développer une forme légère, modérée ou asymptomatique. Être protégé des formes graves ne nous empêche pas d’être contaminé ou de contaminer une personne non vaccinée, susceptible de souffrir de complications. On peut donc très bien contracter la Covid malgré avoir été vacciné, néanmoins la vaccination permettra de faire une forme amoindrie de covid", nous a expliqué Thomas Kassab, pharmacien officinal.

En outre, il faut savoir que les nouvelles mutations du virus sont susceptibles de ne pas répondre aux vaccins actuels.

"Tous les vaccins actuels contre la Covid ciblent la protéine S (Spike). Ils induisent une réponse immunitaire ciblée contre cette protéine pour empêcher le virus de pénétrer dans les cellules, décrit notre pharmacien. La protéine S de la Covid est un peu "sa clef" qui permet de pénétrer dans "la serrure" de nos cellules notamment pulmonaires".

Les mutations sont le fruit d'erreurs de recopiage lors de la multiplication du virus. Lorsque l'erreur est légère, les nouvelles protéines Spike mutée ressembleront encore beaucoup aux protéines Spike non mutées. Ainsi, les anticorps pourront encore les déceler. "A l'image d'un portrait robot que l'on aurait un petit peu modifié, le coupable restera identifiable", compare notre pharmacien.

"Lorsqu'une grande erreur de copie survient (une grande mutation), la protéine S mutée sera très différente de la protéine S non mutée. Les anticorps auront donc du mal à reconnaître celle protéine S mutée, car ils ont été programmés et crées pour détruire la protéine S non mutée, détaille Thomas Kassab. Quand une nouvelle souche apparait, son "caractère nouveau" ne prédestine en rien sa dangerosité ou sa contagiosité : il faut étudier l'impact de ses mutations sur la protéine S, à savoir si ses protéines Spike sont peu/pas/beaucoup différentes des protéines Spike initiales".

Découvrez nos témoignages pages suivantes.

Variant Delta : "Plus les jours passaient, plus mes symptômes s’intensifiaient"

J’ai reçu ma deuxième dose du vaccin Pfizer le 15 juin dernier. Un mois plus tard, je suis partie en vacances avec un groupe d’amis. Nous partagions une maison dans le sud de la France à 6 ou 7 jeunes d’une vingtaine d’années. Nous sortions souvent et nous avons fait de nombreuses rencontres.

La fin des vacances approchait et nous avons été plusieurs à présenter des symptômes laissant penser à la Covid-19. Nous avons donc tous été testés. Le diagnostic ne laissait pas de place au doute : nous avons bien été victimes du variant Delta.

De mon côté, j’ai commencé par ressentir un mal de gorge. Ma voix était cassée pendant trois jours. Puis, j’ai commencé à avoir le nez qui coule et ma tête est devenue vraiment lourde. Courbature, fatigue, fièvre, insomnie, problèmes respiratoires… Plus les jours passaient, plus mes symptômes s’intensifiaient. Ma température a dépassé les 39°. Si, je n’ai pas perdu le goût et l’odorat, mes colocataires n’ont pas tous eu cette chance. Etonnamment, dans notre groupe, ce sont les personnes vaccinées qui ont été les plus malades (rire) !

Cela fait seulement trois jours que mes symptômes s’estompent. Je vais désormais légèrement mieux, sans être complètement tiré d’affaire.

Darius, 24 ans

"L’un d’entre nous a contracté le variant Delta, et depuis, on tombe tous un à un"

Je suis vaccinée avec deux doses de vaccin contre la Covid depuis plus d’un mois. Pendant les vacances, je suis souvent sortie avec mes amis le soir. Pour la plupart, nous étions vaccinés. Quant aux autres, ils se faisaient tester régulièrement (tous les deux jours). L’un d’entre nous a contracté la souche indienne du Covid, et depuis, on tombe tous un à un.

Pour ma part, j’ai souffert de maux de gorge, de problèmes de déglutition, de maux de tête, de coups de chaud et de fièvre. Mes douleurs sont petit à petit, devenue de plus en plus intense. J’ai aussi eu très mal aux oreilles. Dans un premier temps, j’avais soupçonné une grosse angine. Je me suis donc traitée avec des antibiotiques. Finalement, j’ai compris que c’était bien le variant Delta.

Aujourd’hui, soit une semaine après le début de mes symptômes, je vais beaucoup mieux, mais je n’ai toujours pas retrouvé le goût et l’odorat.

Amandine, 24 ans

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Merci à Thomas Kassab, pharmacien officinal

Merci à Daruis et Amandine pour leurs témoignages

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.