Mal des transports : 15 conseils pour passer un voyage serein

La cinétose, plus communément appelée le “mal des transports”, se caractérise par une série de troubles physiques qui apparaissent lors d’un voyage en voiture, en train, en bateau, ou en avion. Cette affection est due au contraste entre le mouvement enregistré par les yeux et l ’immobilité du corps perçue par l’oreille interne. Elle toucherait plus de trois millions de personnes en France et une personne sur trois développerait au moins une fois dans sa vie ce type de trouble.

Des informations contradictoires envoyées au cerveau

Le mal des transports se développe lorsque les parties de l’oreille interne qui aident à conserver l’équilibre sont trop stimulées, notamment en cas de mouvement excessif.
“Il peut également se manifester lorsque le cerveau reçoit des informations contradictoires de ses capteurs de mouvement, à savoir les yeux, les canaux semi-circulaires (situés dans l’oreille interne) et les muscles capteurs”, détaille le Manuel MSD. Les muscles capteurs sont les terminaisons nerveuses dans les muscles et les articulations qui fournissent des renseignements sur la position du corps.

Des personnes plus prédisposée que d’autres

Certaines personnes ont plus de risques de développer des troubles liés au mal des transports. En effet, cette affection est plus fréquente chez les femmes et les enfants de 2 à 12 ans. C’est également le cas des personnes migraineuses ou qui sont affectées de troubles de l’oreille interne. Enfin, les scientifiques notent que les femmes enceintes ou celles utilisant des contraceptifs hormonaux sont aussi plus touchées que les autres.
“La peur, l’anxiété ou une mauvaise aération augmentent la probabilité de survenue du mal des transports”, ajoute le Manuel MSD qui mentionne aussi de possibles facteurs génétiques.

Mal des transports : quels sont les symptômes ?

Le mal des transports peut se manifester sous différentes formes selon les individus. Dans un premier temps, les troubles peuvent se caractériser par une sensation d’inconfort dans la partie haute du ventre et des nausées. Chez les jeunes enfants, les signes sont le dégoût des aliments, les pleurs, une agitation soudaine et/ou des bâillements.
D’autres symptômes peuvent survenir et se développer pendant le trajet : une pâleur, des sueurs froides, une hypersalivation, des vomissements, des vertiges, une accélération de la respiration, des maux de tête et une fatigue.

En général, ces inconforts disparaissent à l’arrêt, quelques minutes après la sortie du véhicule. Mais il n’est pas toujours possible de s’arrêter et cela peut très vite devenir contraignant. Alors pour passer un voyage dans les meilleures conditions possibles, voici une liste de solutions et techniques naturelles.

Sources

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/mal-transports/symptomes-causes#:~:text=Le%20mal%20des%20transports%20se,per%C3%A7ue%20par%20l'oreille%20interne. 

https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/l%C3%A9sions-et-intoxications/mal-des-transports/mal-des-transports 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.