Ecouter l'article :

Un vaccin personnalisé contre le variant Delta sera-t-il bientôt disponible ? Face à la propagation du variant, plus contagieux et comportant un risque d'hospitalisation plus élevé, les fondateurs de BioNTech ont annoncé dans Les Échos qu'ils pensaient "disposer d ’un nouveau vaccin dans les 100 jours" efficace contre le variant Delta. Özlem Türeci, co-fondatrice de la société allemande, précise que "le premier lot d'ARNm pour tester un vaccin adapté" au variant Delta "a déjà été conçu et fabriqué pour les essais cliniques". "Cela ne nous a pris que quelques semaines. Nous prévoyons de commencer les essais cliniques en août", assure-t-il.

Toutefois, Uğur Şahin, co-fondateur de BioNtech, précise qu'"avant qu'un nouveau vaccin contre un nouveau variant soit largement disponible, il doit être approuvé". "Ce n'est pas notre décision. La décision doit être prise par les autorités réglementaires et les institutions gouvernementales concernées", assure le médecin et chef d'entreprise allemand. Il rappelle en outre pour rassurer la population que "les résultats préliminaires d'une étude britannique récente montrent qu'une vaccination avec le vaccin BioNTech présente une efficacité d'environ 89% contre la maladie symptomatique du variant delta deux semaines après la vaccination complète". Le vaccin Pfizer-BioNTech actuel reste donc très efficace contre le variant Delta.

"Remplacer le code génétique de la protéine Spike"

Concernant la méthode permettant d'adapter le vaccin aux nouveaux variants, Özlem Türeci précise que cela consiste en réalité à "remplacer le code génétique de la protéine Spike du virus original par celui du nouveau variant dans notre vaccin". Selon elle, "c'est techniquement simple avec la technologie ARNm" et cela a déjà été expérimenté "des centaines de fois dans le domaine du cancer". Quand on interroge les fondateurs de BioNTech sur une étude réalisée en Israël qui évoque une protection comprise entre 60% et 64% seulement contre le variant Delta, Uğur Şahin évoque le caractère ancien de la vaccination dans cette population. "Si elle est confirmée, son résultat pourrait s'expliquer par le fait que les personnes en Israël ont été vaccinées il y a déjà six ou sept mois. Nous savons que le niveau d'anticorps diminue avec le temps", a en effet justifié le médecin allemand auprès des Échos.

Variant Delta : quid d'une troisième dose ?

Concernant une troisième dose de vaccin, dont l'autorisation a été demandée par le laboratoire Pfizer, Özlem Türeci s'y dit très favorable. "Nos essais cliniques ont déjà montré qu'une troisième injection sera très probablement utile car elle permet de renforcer le système immunitaire en induisant un nombre très élevé d'anticorps et donc une protection contre l'infection". La seule question reste le moment de l'injection. "Nous ne disposons pas encore de suffisamment de données scientifiques pour savoir quand cette troisième injection doit être administrée. Cette décision doit être prise par les autorités réglementaires", reconnaît-t-elle. "Des données préliminaires de l'étude montrent qu'une dose de rappel administrée 6 mois après la seconde dose a un profil de tolérance cohérent, tout en suscitant de hauts niveaux d'anticorps neutralisants", ont précisé Pfizer/BioNTech dans un communiqué le 8 juillet dernier.

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

BioNTech : « Nous pouvons disposer d'un nouveau vaccin dans les cent jours », Les Échos, 11 juillet 2021.

https://www.lesechos.fr/industrie-services/pharmacie-sante/biontech-il-ne-faut-pas-avoir-peur-du-variant-delta-1331338

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.