En juillet dernier, l’OMS a reconnu un possible lien de cause à effet entre la myocardite et les vaccins à ARNm contre le Covid-19. Un risque confirmé cet automne par une vaste étude française, menée par la structure Epi-Phare. Néanmoins, les cas d’inflammation du muscle cardiaque faisant suite à la vaccination restent très rares, contrairement à ce que laisse entendre une nouvelle fake news qui circule sur les réseaux sociaux…

Une fake news liée à une erreur de lecture de l’étude

Ainsi, de nombreux internautes prétendent qu’une étude allemande, publiée le 23 novembre 2021 dans la revue Clinical Research in Cardiology, démontrerait une explosion des cas de myocardite suite à l’administration du vaccin anti-coronavirus. En réalité, cette affirmation erronée se fonde sur une erreur de lecture de ladite étude et, plus particulièrement, d’un graphique qu’elle contient.

Le graphique montre un nombre cumulé

Le graphique montre un nombre cumulé

En premier lieu, il convient de préciser que les cardiologues auteurs de l’étude ont analysé le nombre de consultations en cardiologie pour des suspicions de myocardite après une vaccination contre le Covid-19, entre le 27 décembre 2020 et le 3 septembre 2021. Les chiffres rapportés ne correspondent donc pas aux cas confirmés de myocardite, uniquement au nombre de patients qui consultent un cardiologue suite aux soupçons de leur médecin généraliste.

Par ailleurs, le graphique en question représente le nombre cumulé de patients reçus en consultation au centre cardiologique Bethanien de Francfort en Allemagne, sur la période étudiée (et non pas le nombre de patients reçus par jour !). Puisque c’est un cumul, la courbe ne peut que grimper…

Seulement 4 cas de myocardites confirmés par les cardiologues

Quant au nombre total de patients reçus par des cardiologues entre décembre et septembre, il ne s’élève qu’à 113. Sur cette même période, environ 55 millions d’Allemands ont été vaccinés. Autrement dit, moins de 0,0002 % de la population a consulté le centre de cardiologie pour une suspicion de myocardite suite au vaccin…

Et finalement, après examens (électrocardiogramme, échographie et bilan sanguin), seulement quatre cas ont été bel et bien confirmés.

Les auteurs de l’étude précisent que ces quatre patients atteints de myopéricardite “étaient plus jeunes que les autres”, mais que “durant le suivi à court terme, aucune détérioration de la fonction ventriculaire gauche n’a été observée”. En outre, tous ont enregistré “une récupération clinique rapide”.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Sources

Trends in ambulatory cardiology consultations for suspected myocarditis after COVID-19 vaccination, Clinical Research in Cardiology (2021). 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.