Masques faits maison : deux couches de tissu pour protéger du Covid-19 ?

Ecouter l'article :

Selon les tests menés par des chercheurs australiens, les masques faits maison pour lutter contre le Covid-19 devraient contenir deux, voire trois couches de tissus, pour être efficaces. On vous donne les détails de l'étude.

Vous êtes nombreux à vous mettre à la couture alors que les masques anti-covid sont devenus obligatoires. Si c'est votre cas, cette nouvelle étude risque de vous intéresser. L'étude de cas publiée au sein du journal scientifique Thorax vient de démontrer que les masques en tissu faits maison auraient besoin d'un minimum de deux couches de tissu, et de préférence trois, pour réellement empêcher la dispersion de gouttelettes virales et de la bouches et donc pour freiner la propagation du coronavirus.

Ces gouttelettes sont générées lors de la toux, des éternuements ou de la parole. C'est le rôle du masque de protéger les personnes de l'inhalation de ses gouttelettes. Or, la pénurie d'équipements de protection incite les citoyens à vouloir fabriquer leur masque à la maison.

Attention, des chercheurs nous mettent en garde à travers une étude : qui dit fait maison ne dit pas forcément efficace.

Masque : trois couches de tissu pour une protection optimale

Une équipe de chercheurs australiens vient de comparer l'efficacité des revêtements faciaux en tissu simple avec ceux à double couche, puis à trois couches pour réduire la profusion des gouttelettes.

Les scientifiques ont utilisé un système d'éclairage LED sur mesure avec une caméra haute vitesse afin de filmer la dispersion des gouttelettes en suspension dans l'air produites par une personne en bonne santé, lors de la parole, de la toux et des éternuements, tout en portant chaque type de masque.

L'enregistrement vidéo a montré que le masque facial chirurgical à trois couches était le plus efficace pour réduire la dispersion des gouttelettes en suspension dans l'air. Un revêtement double couche semble meilleur qu'une seule couche pour réduire la propagation du Covid-19 selon l'enregistrement, mais moins efficace que le masque trois couches.

Attention, d'autres facteurs sont révélateurs de l'efficacité d'un masque. Ceux-ci comprennent le type de matériau utilisé, la conception et l'ajustement, ainsi que la fréquence de lavage.

Néanmoins, sur la base de leurs observations, un masque en tissu fait maison avec au moins deux couches est préférable à un masque à une seule couche. "Les directives sur les masques en tissu faits maison devraient stipuler plusieurs couches", concluent les chercheurs avant de souligner que d'autres preuves scientifiques étaient nécessaires pour établir quels masques semblent les plus sûrs.

Comment porter le masque pour qu'il protège ?

Il est recommandé de porter votre masque sur une peau nue, après vous être lavé les mains à l’eau et au savon ou en utilisant une solution hydroalcoolique. Le lavage des mains est incontournable avant toute manipulation du masque.

Passez les attaches derrière vos oreilles et essayez de ne pas toucher le chiffon qui recouvre votre bouche et votre nez, pour ne pas contaminer la surface. Vérifiez que votre masque couvre bien le menton. Puis, ajustez le masque en pinçant la barrette sur le nez.

Une fois ajusté, ne touchez plus le masque avec vos mains. Chaque fois que le masque est touché, l’utilisateur doit d'abord se laver les mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydroalcoolique.

En touchant le masque, vous risquez de contaminer sa surface.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Thorax (2020)

La rédaction vous recommande sur Amazon :