Covid-19 : un homme développe la maladie de Parkinson après avoir contracté le virus

Plusieurs semaines après avoir été infecté par le coronavirus, un homme de 45 ans a développé d'étranges troubles du langage et de l'écriture. Selon les experts, il souffrirait probablement de la maladie de Parkinson.
Covid-19 : un homme développe la maladie de Parkinson après avoir contracté le virus Istock
Sommaire

Le Covid-19 pourrait-il favoriser l'apparition de la maladie de Parkinson ? D'après les experts, oui. Le phénomène serait lié à la réponse immunitaire donnée par le cerveau face au coronavirus.

Covid-19 : des atteintes neurologiques sur le long terme

Si de nombreux malades se rétablissent rapidement d'une infection au Covid-19, pour d’autres, des séquelles s’installent sur le long terme. De graves atteintes neurologiques ont notamment été détectés chez certains patients.

Un problème gravissime, qu'avait relevé dès le mois de juillet l'Académie de médecine :

"L’atteinte cérébrale peut être directement liée au virus ou plus souvent la conséquence d’une anoxie prolongée chez les malades sous ventilation artificielle, d’accidents vasculaires cérébraux, ou d’un syndrome auto-immun comme l’encéphalomyélite aiguë disséminée qui, s’il s’accompagne de troubles périphériques et touche le diaphragme, peut aggraver les troubles respiratoires. On a décrit aussi des atteintes du tronc cérébral qui contribuent aux difficultés respiratoires”.

Conséquences neurologiques du virus : une "vague silencieuse"

Le 22 septembre, une équipe de scien­ti­fiques austra­liens a assuré que la troi­sième vague de Covid-19 (surnommée la "vague silencieuse") pour­rait prendre la forme d’une augmen­ta­tion des cas de mala­die de Parkin­son.

Pour justifier cette hypothèse, ils expliquent que la maladie de Parkinson pour­rait se "déclen­cher" dans le cerveau, comme réponse immu­ni­taire au virus.

Toutefois, les chercheurs, conscients qu'ils n'ont pas encore récolté suffisamment de preuves pour valider cette découverte, plaident en faveur d'une surveillance des premiers signes de la mala­die neuro­dé­gé­né­ra­tive.

Ils suggèrent ainsi un dépistage neurologique à long terme des personnes ayant contracté le Covid-19.

Maladie de Parkinson et Covid-19 : les symptômes à reconnaître

Le cas d'un homme âgé de 45 ans, infecté par le Covid-19 et atteint de la maladie de Parkinson, a interpellé les chercheurs.

Son histoire, publiée sur le blog "Réalités Biomédicales", est destinée à paraître dans le numéro daté du 1ᵉʳ octobre 2020 dans la revue Lancet Neurology.

Pour cet homme, tout a commencé par des difficultés respiratoires, des douleurs au niveau des poumons, de la fatigue, mais pas de fièvre. Il est testé positif puis placé en isolement à l’hôpital dans une unité Covid.

Lors de cette période de quarantaine, l'homme voit son écriture changer. Les lettres sont plus petites et ce qu’il écrit est moins lisible. Le malade commence à avoir des difficultés à parler et à écrire sur son téléphone portable. Sa main droite tremble également.

De retour chez lui, les symptômes persistent. Le patient est alors admis dans le service de neurologie du centre médical Shaare Zedek de Jérusalem, deux mois après avoir été diagnostiqué positif au coronavirus.

Il se plaint alors de tremblements des membres inférieurs, plus importants à droite qu’à gauche, ainsi que de troubles urinaires (mictions fréquentes). Son élocution est ralentie et faible.

Les scientifiques essayent par conséquent de diagnostiquer ces symptômes. Ils étudient alors ses données cliniques et biologiques ainsi que son imagerie cérébrale. Pour eux, aucun doute : le patient est bel et bien atteint de la maladie de Parkinson.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.