Et si une simple piqûre au doigt pouvait vous révéler votre immunité face à la Covid-19 ? Dans son communiqué sur les risques de réinfections par le SARS-CoV-2, mis à jour le 7 septembre, Santé Publique France explique : "Entre le 2 mars 2021 et le 12 juin 2022, les réinfections possibles représentaient 4,1 % de l’ensemble des cas confirmés de COVID-19. Cette proportion est en forte augmentation depuis décembre 2021."

Une nouvelle étude vient de dévoiler qu'un nouveau test sanguin permettrait de détecter les personnes les plus à risque d'être réinfectées par le virus grâce à une simple piqûre au doigt. Les scientifiques ont partagé leurs résultats concernant l’efficacité de ce test dans la revue Nature and Communications.

Réinfection Covid-19 : les lymphocytes T réduisent les risques

Le test sanguin du coronavirus a été développé par une petite entreprise de biotechnologie basée à Cardiff (Royaume-Uni) en collaboration avec des chercheurs de l'Université de Cardiff. Il mesure la présence de cellules lymphocytes T immunitaires capables de reconnaître le SRAS-CoV-2.

Pour évaluer l’efficacité de ce nouveau test, les scientifiques ont recruté plus de 300 volontaires au Royaume-Uni. L’expérience consistait simplement à prélever un échantillon de sang par le biais d’une piqûre au doigt. Tout cela était effectué à domicile et envoyé à un laboratoire, permettant ainsi de réaliser une étude à grande échelle.

Les résultats ont révélé que les personnes présentant une grande quantité de lymphocytes T (cellules jouant un rôle dans le système immunitaire) au virus étaient les mieux protégées contre le Covid-19 au cours des trois mois suivants, quels que soient leurs niveaux d'anticorps contre le virus.

Covid-19 : un test rapide et économique

Les chercheurs notent que ce nouveau test permet de détourner l'attention des réponses d'anticorps pour prendre se concentrer sur l'immunité apportée par les lymphocytes T.

En effet, de précédentes recherches se concentraient sur les anticorps pour identifier les personnes à risque de réinfection. Or, s’ils sont faciles à mesurer à plus grande échelle dans une population, ils ne sont pas assez précis en ce qui concerne la protection contre la réinfection. Selon le Dr Martin Scurr, auteur principal de l’étude, cette recherche met ainsi en évidence le potentiel d'une évaluation plus précise de l'immunité d'un individu à la Covid-19 grâce à un simple test.

Coronavirus : le test sanguin prédit une réinfection pour les mois à venir

L'équipe de chercheurs affirme que ce travail met en évidence la nécessité d'évaluer la durée de persistance des réponses immunitaires dans la population. Andrew Godkin, professeur de médecine expérimentale et d'immunologie à l'Université de Cardiff et auteur des travaux a expliqué : "De nombreuses personnes s'inquiètent de leur risque de contracter le COVID-19, qu'elles aient déjà été vaccinées ou non. Notre test a identifié que c'est le niveau de réponse des lymphocytes T induit par une vaccination ou une infection antérieure qui est associé au risque que cet individu contracte le Covid-19 dans les mois qui suivent la prise de sang."

Les scientifiques se sont ainsi félicités de leur découverte : "Le dépistage de l'immunité à long terme à l'aide d'un tel test nous permettrait de surveiller la longévité des réponses qui empêchent le Covid-19 et d'identifier les membres les plus vulnérables de notre société qui peuvent avoir besoin de rappels de vaccins plus précoces." Ils insistent également sur le fait que cette technique est simple et économique.

Sources

https://www.nature.com/articles/s41467-022-32985-8

https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/infection-a-coronavirus/documents/enquetes-etudes/les-risques-de-reinfections-par-le-sars-cov-2.-point-au-7-juillet-2022

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.