Alors que le sous-variant BA.1 (Omicron) a provoqué la cinquième vague de la pandémie de Covid-19 en France, c’est le sous-variant BA.2 qui prend aujourd’hui de l’ampleur dans l'Hexagone. D’après le dernier point épidémiologique de Santé publique France, BA.2 représente la majorité des contaminations avec 52 % des cas en semaine 09.

Mais c’est encore une nouvelle forme du virus qui préoccupe les scientifiques. Une combinaison de ces deux sous-variants, BA.1 et BA.2, a été découverte en Israël. Une souche qui “n'est pas encore connue dans le monde”, a indiqué le ministère de la santé israélien.

Deux personnes infectées par ce nouveau sous-variant du virus

Cette nouvelle combinaison du virus Sars-CoV-2 a été découverte à l’aéroport international Ben Gourion de Tel-Aviv, chez deux voyageurs voulant entrer dans le pays. Les deux passagers, présentant des tests PCR positifs, avaient également de légers symptômes :

  • une faible fièvre
  • des douleurs musculaires
  • des maux de tête

Aucune prise en charge médicale n’a été nécessaire pour aider les malades.

Sars-CoV-2 : faut-il s’inquiéter de ce nouveau variant ?

“Le phénomène des variants combinés est bien connu”, a rassuré le chef de la stratégie anti-Covid-19 du gouvernement israélien, Salman Zarka. “À ce stade, nous ne sommes pas inquiets par le fait que le nouveau variant puisse conduire à des cas graves” a-t-il déclaré au micro de la radio militaire israélienne.

Même son de cloche du côté du Pr Antoine Flahault, épidémiologiste et professeur de santé publique à l'université de Genève, interrogé par nos confrères de La Dépêche. “Le variant recombinant BA.1 et BA.2 qui vient d'être identifié en Israël n'a rien de préoccupant à l'heure actuelle”, avance-t-il. “Cela n'a rien d'étonnant, des gens sont infectés par Omicron, d'autres par BA.2 car deux épidémies se télescopent en ce moment. Le virus peut se recombiner chez la même personne.” Le scientifique, qui se veut rassurant, rappelle que de nouveaux variants apparaissent tous les jours et que pour l’instant, celui-ci n’est pas considéré comme dangereux.

Variant BA.2 : nouvelle hausse des contaminations en France

Sur le territoire français, le sous-variant BA.2 d’Omicron est en partie responsable de la reprise épidémique du Covid-19. “Les premières données issues d’études limitées suggèrent que le BA.2 est 30 % plus transmissible que le BA.1. De plus, une analyse des données montre un avantage de taux de croissance du BA.2 par rapport au BA.1 dans les 43 pays disposant de données suffisantes sur les séquences et la co-circulation des deux lignées” avait déjà indiqué l'Organisation mondiale de la santé le 16 février dernier. “Le variant BA.2 est 30 % plus transmissible que le BA.1" a également rapporté Jean-François Delfraissy le 14 mars.

Pour reconnaître le sous-variant BA.2 et le différencier des autres lignées du Sars-CoV-2, la rédaction vous expose une quinzaine de symptômes que vous pouvez repérer.

Sources

https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/infection-a-coronavirus/documents/bulletin-national/covid-19-point-epidemiologique-du-10-mars-2022 

https://www.ladepeche.fr/2022/03/16/covid-19-un-variant-inconnu-combinant-ba1-et-ba2-decouvert-en-israel-10173926.php 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.