Sommaire

C’est un effet bénéfique du coronavirus auquel on ne s’attendait pas. Cet automne, le coronavirus vole la vedette des autres maladies saisonnières. D’après Santé Publique France, relayé par Ouest-France, qui tient des bulletins épidémiologiques hebdomadaires, les premières tendances concernant la grippe, la gastro-entérite ou encore la bronchite sont rassurants sur la ciruclation de ces maladies.

Concernant la grippe, Santé Publique France note dans son bulletin du 18 novembre qu’il n’y a pas "de circulation de virus grippaux identifiée par les réseaux de surveillance dédiés". L'organisme ne recense que "quatre virus grippaux détectés en milieu hospitalier dans des régions différentes dont au moins deux chez des personnes de retour d’un voyage à l’étranger".

La grippe 4 fois moins présente que l’an dernier

Santé Publique France s’appuie notamment sur les chiffres communiqués par SOS Médecins qui relèvent que le virus de la grippe est en ce mois de novembre quatre fois moins présent que l’an dernier. La semaine dernière, la grippe représentait 39,5 actes médicaux sur 100 000 effectués par SOS Médecins, contre 146,4 en 2019.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.