C'est désormais connu, la perte de l'odorat est un des symptômes connus du coronavirus. Appelée anosmie, cette incapacité à sentir les odeurs peut parfois perdurer plusieurs semaines après leur rétablissement chez certains malades. L'Inserm explique que le virus provoquerait une inflammation dans l’environnement des neurones olfactifs, les rendant inaccessibles aux molécules odorantes et finissant même par les endommager. "Une fois débarrassé du virus, l’organisme doit encore remplacer les neurones olfactifs abîmés au cours de l’infection par de nouveaux, générés à partir d’un stock de cellules souches", précise l'Inserm. Étant presque toujours réversible, les malades qui en souffrent peuvent depuis le 12 janvier entamer une rééducation olfactive grâce à une application gratuite.

Comme le rapporte Santé Magazine, cette application baptisée "Covidanosmie" a été créée par la société Kelindi, déjà à l’origine du site "maladiecoronavirus.fr". L'application a été conçue par le Pr Fabrice Denis, médecin au Mans spécialisé en e-santé et en intelligence artificielle, et cofondateur de la société Kelindi, en partenariat avec l’association européenne des anosmiques. Son but est d’accélérer la récupération olfactive des malades anosmiques grâce à un coaching et un suivi personnalisé du trouble de l’odorat. Cette séquelle bénigne peut toutefois être handicapante. "Cette anosmie persistante devrait toucher plus d'un million de personnes en France. Ce peut être une perte totale ou partielle de l'odorat, mais aussi le fait de sentir de mauvaises odeurs même en reniflant une rose", détaille le médecin à Ouest -France.

Inhalation deux fois par jour de 4 huiles essentielles

En pratique, vous allez donc rééduquer votre odorat. Il s'agit d'une "technique validée dans les anosmies post-infectieuses depuis 2014 et recommandée par les sociétés savantes pour accélérer la récupération avec près de 63% d’amélioration" selon Fabrice Denis. Son objectif est surtout d'accélérer la récupération olfactive. Une technique couteuse et sans toxicité significative connue.

Le protocole, validé par le service d’ORL du CHU de Tours, repose sur l’inhalation deux fois par jour de quatre huiles essentielles spécifiques à fortes concentrations et pendant 16 semaines au maximum. Pour retrouver votre odorat, il vous faudra inhaler régulièrement de l 'huile essentielle de clou de girofle, d'eucalyptus, de citron et de géranium rosae. Vous pouvez les acheter vous-mêmes ou via le site de l'application. La rééducation se fait deux fois par semaine à raison de deux sessions par jour matin et soir avec un coaching personnel. Une "évaluation des données des utilisateurs qui accepteront de participer à une étude clinique non nominative sera réalisée" selon le créateur de l'application.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.