Obésité : un mauvais odorat en cause ?

Publié le 31 Décembre 2018 par Morgane Garnier, Journaliste Santé
Une étude néozélandaise suggère que les personnes souffrant d'obésité auraient des capacités olfactives diminuées, ce qui aurait un impact sur leur consommation alimentaire.
Publicité
Obésité : un mauvais odorat en cause ?Istock

En France, 6,5 millions de personnes sont considérées comme obèses. Sédentarité, troubles mentaux, manque de sommeil... Les facteurs de risque sont nombreux. Et parmi eux, on pourrait compter un mauvais odorat. C'est du moins ce que suggèrent des chercheurs néozélandais dans une étude publiée dans la revue Obesity Reviews : les personnes souffrant d'un excès de poids auraient plus de mal à reconnaître les odeurs, ce qui impacterait leurs choix alimentaires.

Obésité : un odorat et des choix alimentaires chamboulés

Pour arriver à cette conclusion, l'équipe de chercheurs s'est basée sur 38 études qui exploraient le lien entre poids et capacités olfactives. Les données concernaient près de 1500 individus au total. Au final, ils ont pu observer que "la fonction oflactive est négativement corrélée à la masse corporelle". En effet, les personnes ayant un odorat développé auraient moins de risques de souffrir de problèmes de poids. Au contraire, lorsque celui-ci est altéré, les individus sont plus sujets à l'obésité. Des troubles de l'odorat qui auraient un impact direct sur notre consommation alimentaire : l'identification des odeurs serait plus difficile et pousserait ainsi la personne à se tourner vers des aliments pas vraiment sains.

Publicité
Publicité

Obésité : la chirurgie bariatrique aiderait à retrouve une fonction olfactive normale

Un schéma qui s'expliquerait par le fait que l'obesité transforme le métabolisme et compromet ainsi les échanges entre le cerveau et l'intestin. Autre observation : les capacités olfactives d'une personne obèse reviendraient à la normale après une chirurgie bariatrique et notamment une sleeve gastrectomie, opération consistant en l'ablation de l'estomac. "Notre étude démontre bel et bien un lien entre l'odorat et l'obésité et indique que la chirurgie bariatrique (en particulier la sleeve gastrectomie) est efficace pour inverser le déclin olfactif associé à l'obésité", concluent les auteurs de l'étude.

Obésité : la sleeve gastrectomie permet de perdre jusqu'à 30 kg

On estime que chaque année en France, "44 000 actes de chirurgie bariatrique sont recensés", selon Ramsay Générale de Santé. La chirurgie bariatrique est un ensemble de techniques chirurgicales proposées aux personnes souffrant d'obésité à un stade avancé, "après échec d’un traitement médical bien conduit pendant six à douze mois". Parmi les chirurgies pouvant être envisagées, on retrouve la sleeve gastrectomie. Elle consiste à retirer deux tiers de l'estomac afin de diminuer sa capacité à stocker des aliments mais également l'appétit. "La perte de poids escomptée est de l’ordre de 20% du poids de départ à deux ans, soit une perte de poids d’environ 25 à 30 kg", estime Ramsay Générale de Santé.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X