L’obésité cause-t-elle plus de cancers que la cigarette ?

Publié le 04 Juillet 2019 à 17h42 par Pauline Capmas-Delarue, journaliste santé
Quatre types de cancers très courants seraient davantage favorisés par l’obésité que par le tabagisme. L’association Cancer Research UK donne l’alerte, par le biais d’une campagne controversée.

L’obésité cause-t-elle plus de cancers que la cigarette ?© Istock

Fumer tue… Être en surpoids aussi. D’après l’association Cancer Research UK, il y aurait plus de cas de cancers de l’intestin, des reins, des ovaires et du foie imputables à l’obésité qu’au tabagisme, au Royaume-Uni. Un constat que l’on imagine facilement transposable en France.

Une information inquiétante, puisqu’il y aurait près de 10,25 millions d’obèses dans l’hexagone (soit 15,3 % de la population), selon l’OCDE. Afin d’alerter sur le risque de cancer lié à l’excès de graisse corporelle, l’association a lancé une nouvelle campagne d’affichage qui a fait vivement réagir.

Une campagne de prévention accusée de grossophobie

Cette campagne est en effet accusée de “fat shaming” - ou grossophobie. Les affiches présentent des emballages de cigarettes bien connus, mais là où devraient figurer la marque, on peut lire “l’obésité est également une cause de cancer”. De nombreux internautes ont critiqué la publicité, suggérant qu’elle alimentait “la stigmatisation liée au poids” et humiliait les personnes en surpoids.

Ken Lynch, un propriétaire de brasserie de 46 ans, fait partie des opposants à cette campagne. Interrogé par nos confrères du Huffington Post, il explique que “relier l'obésité au tabagisme est trop simpliste. Les fumeurs peuvent arrêter de fumer. Les personnes en surpoids ou obèses ne peuvent pas devenir minces soudainement, cela prend du temps et nécessite des efforts sérieux. Je pense que cette publicité sape cet effort”.

Ce n’est pas la première fois que Cancer Research UK est accusé de grossophobie. En février, l’association avait déjà fait un tollé sur les réseaux sociaux, et subi les foudres de la comédienne Sofie Hagen sur Twitter.

18 000 cas de cancers liés au surpoids en France

Le centre de recherche et de lutte contre le cancer s’est défendu, en soulignant que le but de cette campagne n’était pas de blâmer les gens pour leur surpoids. Ni de suggérer que le tabagisme et l’obésité étaient directement comparables en termes de risque de cancer. Mais ils insistent sur le fait que ces deux facteurs augmentent bien le risque.

En 2015, 18 000 cas de cancers seraient attribuables au surpoids et à l'obésité en France, selon une étude de l’American Cancer Society. En parallèle, 44 000 décès sont dus à un cancer lié au tabac chaque année, dans l’hexagone. En outre, 13 types de cancer sont liés à l’obésité, et 17 au tabagisme. Tandis que le nombre de fumeurs est à la baisse (600 000 fumeurs de moins en 2018 qu’en 2017, selon le Baromètre annuel de Santé Publique France), celui des personnes en surpoids tend à augmenter.

Un impact de l’obésité sur les cellules corporelles

Pour l’instant, les mécanismes biologiques à l’origine du lien entre l’obésité et le cancer ne sont pas encore bien compris. Il semblerait que les cellules adipeuses produisent des hormones supplémentaires et des facteurs de croissance, qui incitent les cellules du corps à se diviser plus souvent. Cela augmenterait le risque de fabrication de cellules cancéreuses.

Les chercheurs précisent qu’une personne en surpoids ou obèse ne va pas nécessairement développer un cancer, mais qu’elle est plus à risque face à cette pathologie. Ce risque est d’autant plus élevé si l’excès de poids est important et/ou prolongé.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X