"Une pomme par jour éloigne le médecin." Cette célèbre citation de Winston Churchill ne serait pas complètement fausse. En effet, d’après le Dr Michael Mosley, le fruit préféré des Français pourrait faire baisser le taux de mauvaus cholestérol de 23 %, et ce, qu’elle soit cuite ou crue. "Il semble que manger une pomme par jour éloigne vraiment le médecin et garde également votre cœur, vos intestins, et même votre tour de taille en bonne forme", confie le Dr Michael Mosley.

Cholestérol : n’enlevez pas la peau des pommes

En vérité, c’est la peau de la pomme qui serait bonne pour la santé, car elle est remplie de composés végétaux appelés flavonoïdes, connus pour avoir un effet positif sur le mauvais cholestérol. "Ils sont produits par les plantes pour les protéger du stress, du soleil et des maladies", explique la Dre Catherine Bondonno, invitée du podcast auprès du Dr Michael Mosley et chercheuse à l'Institut de recherche en nutrition de l'Université Edith Cowan en Australie.

Pour les amateurs de gâteaux aux pommes, pas de panique. Selon Catherine Bondonno, même cuite, la peau des pommes gardent sa teneur en flavonoïdes. "Nous avons testé cela et nous voyons la même teneur en flavonoïdes avant et après la cuisson. C'est donc une bonne nouvelle pour les grands gourmands", indique-t-elle. Toutefois, "il est toujours important de contrôler les graisses saturées qui augmentent le cholestérol. Je pense notamment au beurre."

La pomme réduit de 23 % le mauvais cholestérol

Mais ce n’est pas la première fois que des chercheurs se penchent sur le sujet. Dans une étude parue dans The American Journal of Clinical Nutrition, consommer deux pommes par jour permet de faire baisser le taux de mauvais cholestérol. Des chercheurs de l’Université de Reading ont demandé à une quarantaine de patients atteints d’une légère hypercholestérolémie de consommer deux pommes par jour pendant 8 semaines. Résultat : leur taux de cholestérol avait diminué de 4 %.

Par ailleurs, pendant un an, un essai de la Florida State University avait révélé que ceux qui mangeaient environ 75 grammes de pommes séchées par jour étaient capables de réduire leur "mauvais cholestérol". Ce taux pourrait aller jusqu’à 23 %.

Dans ce podcast avec le Dr Michael Mosley, la chercheuse révèle même qu’il existe des variétés de pommes, meilleures que d’autres, pour réduire le cholestérol. "J'ai examiné plus de 91 sélections de pommes pour leur composition en flavonoïdes, et il existe une grande variation dans les flavonoïdes présents dans les variétés de pommes", précise Catherine Bondonno. "Celles que nous utilisons dans nos études sont généralement la Pink Lady."

Quelles sont les vertus de la pomme ?

"Il n’existe pas d’aliment miracle", affirme auprès de Medisite le Dr Laurence Plumey, médecin nutritionniste. "Difficile donc de dire que manger une pomme, en soi, peut éloigner le médecin. En revanche, ce fruit a son rôle à jouer dans le cadre d’une alimentation saine et diversifiée", assure-t-elle avant de préciser qu’il est recommandé de manger "trois à quatre fruits par jour."

La pomme est un excellent coupe-faim

La pomme a de nombreuses vertus. Et c’est notamment un excellent coupe-faim. "Il a la faculté de calmer la faim et de rassasier durablement", indique la nutritionniste auprès de Medisite. Pour cause, lorsque l’on consomme une pomme, on prend le temps de mâcher, et c’est cette action qui va déclencher le processus de satiété et donc "caler". Par ailleurs, la pomme est peu calorique. "La pomme est ni trop peu sucrée ni trop sucrée", affirme le Dr Laurence Plumey auprès de la rédaction. "Elle contient 12 % de sucre. C’est moins que la banane qui en contient 20 %, mais plus que les fruits rouges qui en contiennent 6 à 7 %". L’avantage, c’est que ce fruit a un indice glycémique moyen. Lorsque l’on mange une pomme, le taux de sucre monte, mais pas trop rapidement.

Un aliment qui renforce le système digestif

Autre particularité de ce fruit : il renforce le système digestif. "La pomme contient des vitamines B et C, du magnésium et du potassium", explique le Dr Laurence Plumey. "Mais ce qui est vraiment intéressant, c’est qu’elle est riche en fibres", à la fois solubles et insolubles. Les fibres solubles, contenues dans la pectine, préviennent les diarrhées tout en préservant la flore intestinale. Les fibres insolubles, de leur côté, stimulent le transit intestinal. Un juste équilibre nécessaire au bon fonctionnement du système digestif.

Sources

https://www.express.co.uk/life-style/health/1680336/dr-michael-mosley-high-cholesterol-diet-treatment-apples

Merci au Dr Laurence PLUMEY, médecin Nutritionniste et fondatrice d’EPM NUTRITION, École de NAPSO THERAPIE (Formation au Conseil en Nutrition – Activité Physique – Sommeil)

https://academic.oup.com/ajcn/article/111/2/307/5675325?login=false

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.