Comment détecter un taux de triglycérides élevé ?


Avoir un taux de triglycérides élevé, encore appelé hypertriglycéridémie, ne provoque pas de symptômes. Il est parfois révélé par les complications cardiovasculaires qu'il peut provoquer. C'est pourquoi ce taux doit être surveillé régulièrement au cours des bilans biologiques de routine, surtout après 45 ans. La surveillance doit aussi être stricte chez les sujets diabétiques ou en surpoids. Le bilan biologique doit comporter un bilan lipidique complet comprenant la cholestérolémie totale, HDL, LDL et VLDL et la triglycéridémie. Le taux doit être compris entre 1,5 et 2 grammes par litre de sang. Au-delà, il existe un risque de formation de plaques d'athérome et d'obstruction artérielle, à l'origine d'accidents vasculaires cérébraux ou d'infarctus du myocarde.

Quel est le traitement d'une hypertriglycéridémie ?


Après sa découverte, une hypertriglycéridémie doit être prise en charge. Le traitement comporte avant tout la mise en place d'un régime alimentaire adapté. Ce régime doit limiter tous les apports en graisses comme le beurre, les crèmes, les sauces, la charcuterie, le fromage et les viandes grasses. Les apports en sucres doivent également être surveillés, car ils se transforment en graisse dans le sang. A ce régime, on peut associer un traitement médicamenteux. Les médicaments luttant contre l'hypertriglycéridémie sont principalement représentés par les fibrates, comme le fénofibrate. Celui-ci est prescrit lorsque le taux de triglycérides est très élevé, car l'hypertriglycéridémie répond très bien à un régime alimentaire bien conduit, accompagné de la pratique d'un exercice physique régulier. Le traitement médicamenteux est mis en route systématiquement dans le cas des hypertriglycéridémies familiales, qui peuvent s'élever de manière importante et qui répondent moins au régime alimentaire.

Quels sont les effets indésirables et les contre-indications des médicaments contre l'hypertriglycéridémie ?


Les fénofibrates ont peu d'effets indésirables, en dehors de quelques troubles digestifs, spontanément résolutifs. On peut exceptionnellement observer des anomalies hématologiques, avec une anémie ou une baisse des globules blancs. Des troubles de la coagulation associés à des thromboses peuvent également survenir, mais de manière exceptionnelle. Les pneumopathies interstitielles ont aussi été observées de manière très rare. Les contre-indications au fénofibrate sont l'hypersensibilité au principe actif, l'insuffisance hépatique ou rénale, la grossesse et l'allaitement. De nombreuses interactions médicamenteuses existent avec le fénofibrate et doivent être prises en compte avant toute prescription. La surveillance des transaminases et de la fonction rénale doit être régulière.

Sources

"Le traitement des anomalies lipidiques du sang". Ameli.fr. 27 septembre 2018.