Sommaire

Le cancer du testicule

Ces cancers dont on guérit le plus© IstockLe cancer du testicule est un cancer rare, seulement 1 à 2 % des cancers chez l’homme et 2.000 nouveaux cas par an en France. Aujourd’hui le taux de guérison de ce cancer qui frappe le plus souvent avant 40 ans, flirte avec les 100 %.

Une grosseur au niveau du testicule doit alerter le patient et le conduire à consulter. Le traitement consiste en une ablation du testicule, l’orchidectomie. Une chimiothérapie sera préconisée en fonction du degré d’envahissement des ganglions, voire des métastases. Ce traitement, à base de sels de platine, est particulièrement efficace. "Même au stade des métastases, l’immense majorité des malades vont guérir de leur cancer", assure le Pr. Khayat.

Le syndrome de Hodgkin : une rémission dans 95% des cas

Ces cancers dont on guérit le plus© IstockCe cancer du système lymphatique, moins de 2.000 nouveaux cas par an, touche essentiellement les adolescents et les adultes jeunes mais frappe de nouveau après 60 ans. "Le pronostic de la maladie de Hodgkin est globalement bon, avec une rémission prolongée obtenue dans 95 % pour les formes localisées, de 70% pour les formes plus étendues", précise la Ligue contre le cancer.

Cancer rare, il n’existe pas de dépistage mais la fatigue et la présence de ganglions le plus souvent au niveau du cou, des aisselles ou encore de l’aine, doivent alerter le patient.

Ce cancer se soigne grâce à l’association de radiothérapie et de chimiothérapie. "On est tellement sûr de la guérison qu’on est en désescalade thérapeutique avec des traitements de moins en moins longs ce qui permet d’avoir moins de séquelles", note le Pr. Khayat.

Le cancer du sein : 85% de chances de guérison

Ces cancers dont on guérit le plus© IstockAvec près de 55 000 nouveaux cas par an il est le cancer féminin le plus répandu. Le taux de guérison atteint 85 %, en moyene. Dans des cas très rares, il peut également toucher les hommes (0,5 % des cas de cancers masculins). Une femme sur huit développera un cancer du sein au cours de sa vie, le risque augmentant avec l’âge. 11.000 malades en meurent chaque année.

Un dépistage du cancer du sein est recommandé entre 49 et 75 ans. Il s’agit d’une mammographie, éventuellement complétée par une échographie, à répéter tous les deux ans.

La chirurgie est le traitement de base qui consiste en un retrait de la tumeur. Celle-ci sera ensuite analysée pour élaborer le traitement adapté. La chimiothérapie, puis la radiothérapie sont quasi-systématiques.

Il existe également un traitement hormonal en cas de cancer du sein stimulé par les hormones sexuelles féminins (60 % des cas de cancer du sein). Ce traitement réduira de 50 % le risque de mortalité.
En cas de cellules cancéreuses présentant une protéine appelée HER2, signe d’un cancer très agressif, on administre pendant un an de l’Herceptin, « un anticorps extrêmement efficace contre ces cellules sui réduira la mortalité de 50 % », commente le Pr. Khayat.

Le cancer de la prostate : 75% de taux de guérison

Ces cancers dont on guérit le plus© IstockAvec 60 000 nouveaux cas en France chaque année, le cancer de la prostate est le plus fréquent chez les hommes et tue 11.000 personnes par an. Le taux de guérison s’élève à près de 75 % et la survie des malades qui ne guérissent pas est de plus de 10 ans.

Le cancer peut être dépisté avec un dosage dans le sang de PSA, une protéine sécrétée par les cellules prostatiques. Toutefois plus de 30 % des cancers dépistés n’évolueront jamais dans le temps de vie du malade. "Organiser un dépistage, amènerait donc à surtraiter 30 à 35 % au moins des hommes. Le traitement consiste à enlever la prostate alors que cela comporte de gros risques d’impotence et d’incontinence", précise le Pr. Khayat.

Le cancer de la prostate se traite localement avec une prostatectomie réalisée de plus en plus fréquemment avec des robots pour ne pas abîmer les nerfs érecteurs. En cas de rechute, il existe "quatre traitements hormonaux très efficaces que l’on peut utiliser consécutivement en cas d’échec du précédent, ce qui offre des années et des années de contrôle". Reste ensuite la chimiothérapie qui s’est révélé également très efficace sur ces patients, souvent âgés.

Le cancer du côlon

Ces cancers dont on guérit le plus© IstockLe cancer du côlon est un cancer très fréquent chez l’homme et la femme, environ 45.000 nouveaux cas par an, avec un taux de guérison global de 75 %.

Le dépistage consiste à rechercher du sang dans les selles. Il est adressé aux femmes et aux hommes de 50 à 75 ans.

En cas de présence de sang, le patient subit une coloscopie qui permet de retrouver les polypes, état précancéreux du cancer du colon. En les retirant, on évite l’apparition du cancer. S’il est trop tard, le traitement consistera en une chirurgie suivie de manière quasi-systématique d’une chimiothérapie "pas très lourde. Elle dure six mois et présente assez peu d’effets secondaires". Le taux de guérison est quasiment identique chez les deux sexes.

Cancer de la thyroïde

Ces cancers dont on guérit le plus© IstockLe taux de guérison du cancer de la thyroïde, environ 4.000 nouveaux cas par an, s’élève pratiquement à 100 %.

Quels sont les symptômes ? "Le patient sent une boule et ressent souvent une gêne à avaler, une gêne à la parole". Cette masse est un nodule de la thyroïde, parfois malin, on parle alors de cancer de la thyroïde.

Le traitement du cancer de la thyroïde consiste en une chirurgie et l’injection d’iode radioactive. "L’ablation impose par la suite de prendre tous les jours un médicament qui remplace la production naturelle des hormones thyroïdiennes", indique La Ligue contre le cancer

Le mélanome : 90% de chances de guérison

Ces cancers dont on guérit le plus© IstockAvec un taux de guérison à plus de 90 %, le mélanome se soigne très bien s’il est pris tôt. Notez que ce chiffre baisse très vite dès que le cancer, 4.000 nouveaux cas par an, est un peu plus avancé.

L’auto-dépistage est particulièrement efficace contre le mélanome. Si vous remarquez un grain de beauté suspect, il convient de consulter votre médecin. Par ailleurs, chaque année au mois de mai, les dermatologues organisent une journée de prévention et de dépistage des cancers de la peau. Un examen y est réalisé gratuitement. Chaque personne volontaire peut y participer, il n’y a pas d’invitation de la part des autorités sanitaires.

Le traitement du mélanome consiste en une petite chirurgie. Elle permet de retirer le grain de beauté. Le patient suivra également une immunothérapie. Le recours à la chimiothérapie ne se pratique que pour les cas plus graves.

Le cancer du col de l’utérus

Ces cancers dont on guérit le plus© IstockLe cancer du col de l’utérus, près de 3.300 nouveaux cas par an, n’est pratiquement dû qu’à un virus qu’on appelle HPV, le papillomavirus humain. Pris très tôt, le taux de guérison de ce cancer est de presque 100 %. Ce chiffre baisse rapidement quand le cancer est plus infiltré.

On le dépiste grâce au frottis, qu’il faut réaliser tous les 3 ans jusqu’à 65 ans. Contre ce cancer, il existe aussi un vaccin anti-HPV. Il faut l’administrer aux adolescentes dès 12 ans, avant les premiers rapports sexuels. La vaccination diminue de plus de 70 % le risque de développer un cancer lié au PHV, qui peut également être responsable du cancer du pénis, de la bouche et de l’anus.

En cas de cancer superficiel, une petite chirurgie au laser suffira. En cas de tumeur plus invasive, il faudra retirer l’ensemble de l’utérus, hystérectomie, et suivre un traitement de radiothérapie, éventuellement, de chimiothérapie.

Le mode de vie permet de réduire les risques de cancer mais peut aussi les augmenter. Ne pas fumer, manger sainement et équilibré, faire de l’exercice et garder un indice de masse corporel correct, éviter les coups de soleil dans l’enfance et se faire vacciner (contre les hépatites et le HPV…) ainsi que suivre les dépistages sont autant de recommandations efficaces contre le cancer.

Sources

Remerciements au professeur David Khayat, cancérologue, chef de service à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris

Vidéo : Perte de poids : un signe de cancer

mots-clés : Mélanome
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.