Les 5 meilleures epices anti cancer

Anti-inflammatoires et anti-infectieuses, les épices pourraient aussi aider à la prévention du cancer.  Leurs bienfaits, préventifs comme curatifs, sont innombrables. Zoom sur 5 épices phares qui peuvent vous soigner.

Une alimentation anti-cancer

Si le cancer est un véritable fléau dans notre société, il faut savoir que la prévention, associée à la consommation d'aliments anticancéreux, permettrait d'éviter un tiers de l'ensemble des cas de cancer. 

Exit donc les aliments cancérogènes qui favorisent l'apparition du cancer, comme l'alcool, la charcuterie et la viande rouge. 

Il faudrait plutôt consommer, plusieurs fois par jour, des végétaux  connus pour avoir un effet protecteur contre le cancer, mais aussi de l'ail, des graines de lin, des céréales complètes et du poisson gras.

Selon l'Institut National du Cancer, consommer au moins 5 portions de fruits et légumes par jour est également une bonne initiative, quelle que soit leur forme (frais, en conserve ou surgelés). Si vous en mangez moins, sachez qu’augmenter même légèrement sa consommation de légumes et de fruits est bon pour la santé.

Sachez également que la consommation d’aliments riches en fibres est associée à une diminution du risque de cancer colorectal. Les fruits et légumes permettent de prévenir, quant à eux, la survenue des cancers aérodigestifs dans leur ensemble (bouche, pharynx, larynx, nasopharynx, œsophage, poumon, estomac et côlon-rectum). De plus, ces aliments contribuent à diminuer le risque de surpoids.

Du côté des épices, vous retrouverez celles à privilégier dans notre diaporama.

Épices : comment les consommer ?

Acheter des épices entières et fraîches ou en grains est meilleur pour votre santé (mais il faut les broyer soi-même). En effet, comme pour les fruits et légumes, les propriétés des épices fraîches restent intactes, alors que moulues, elles sont bien moins efficaces. 

Épices : quelle dose journalière ? 

Vous l'aurez compris : les épices sont excellentes pour la santé et aromatisent facilement vos plats cuisinés, desserts et boissons. Mais vous ne devez pas en abuser. La noix de muscade, par exemple, peut entraîner un état narcotique à partir de 5 à 10 g (assoupissements, nausées, angoisses, augmentation du rythme cardiaque...). En cas de doute, demandez conseil à votre médecin.

 

Sources

Curcuma, Fondation contre le cancer.

Alimentation, Institut National du Cancer.

Manger épicé permettrait de vivre plus longtemps, Futura Santé, 17 janvier 2017.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Cancer