Les soignants ne veulent pas revivre le premier déconfinement. Dans une tribune publiée dans Le Parisien, France Assos Santé, qui fédère 85 associations d'usagers de la santé, et des médecins lancent un appel à Emmanuel Macron "pour éviter un nouveau confinement". À quelques heures de l’allocution du chef de l'État qui doit s’exprimer à 20 heures, ils souhaitent exposer leurs mesures pour un allègement réussi du confinement afin d’éviter une troisième vague. "Mais il faut réussir le déconfinement, sinon, ce sera une troisième puis une quatrième flambée épidémique aux conséquences désastreuses", s’inquiète Claude Rambaud, la vice-présidente de France Assos Santé.

Les 85 associations de santé demandent en priorité "la mise en place d'une restriction complète de déplacement et de visite, sous contrôle et réduite au temps de la contagiosité". Claude Rambaud estime en effet que "plutôt qu'un nouveau confinement généralisé de toute une population, mieux vaut une restriction stricte au cas par cas de quelques jours, dans un cadre sécurisé et adapté" avec un maître mot "l’accompagnement".

"Un espace protégé mis à disposition" des personnes isolées

France Assos Santé appelle à "la mise en place d’une restriction complète de déplacement et de visite" des malades et de leurs cas-contacts, "sous contrôle" pour une durée allant jusqu’à 15 jours. Pour inviter les gens à respecter cet isolement strict, l’association propose de les accompagner en "offrant un espace protégé mis à leur disposition selon les besoins et tenant compte de leurs conditions de vie".

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.