Cancer du côlon : plusieurs scientifiques appellent à supprimer les nitrites dans la charcuterie

Scientifiques, médecins et politiciens britanniques publient une tribune dans les médias locaux d'Outre-Manche afin d'alerter contre les dangers de l'utilisation des nitrites dans la charcuterie, à l'origine de nombreux cas de cancers du côlon et somment le gouvernement de prendre des mesures sanitaires. 

Publicité

Le 30 décembre dernier au Royaume-Uni, avait lieu la journée internationale du bacon. L'occasion pour un groupe de médecins généralistes et de scientifiques de faire passer un message alarmant au gouvernement dans une tribune relayée notamment par le média The Times: il faut que les industriels arrêtent d'utiliser des nitrites dans la charcuterie. "Il y a un consensus scientifique selon lequel les nitrites dans la viande transformée favorisent la production de nitrosamine, un agent cancérigène notamment connu pour être responsable du cancer du côlon."

6 600 cas de cancers du côlon par à cause de la viande transformée

Publicité
Publicité

A l'initiative de cette tribune, le professeur Chris Elliot, directeur de l’institut de Sécurité alimentaire de Belfast notamment à l'origine d'une enquête suite au scandale sanitaire de la viande de cheval et le Dr Aseem Malhotra, célèbre cardiologue. Se joignent également à eux un collège d'experts médicaux et plusieurs politiciens.

Pour appuyer leur propos, les professionnels de santé expliquent que la consommation de viande transformée serait à l'origine de 6 600 cas de cancer du côlon tous les ans en Grande-Bretagne. "Le gouvernement doit faire quelque chose pour sévir contre l'utilisation des nitrites dans la viande transformée. Les industriels doivent réagir maintenant ou doivent subir la même réputation que le marché du tabac concernant la santé publique", fustige le Dr Aseem Malhotra.

Il existerait des alternatives moins dangereuses

Selon les experts auteurs de la tribune, si le sucre a été le combat de 2018, les nitrites dans la viande transformée mérite d'être le cas sanitaire de 2019. En 2015, l'organisation mondiale de la santé publiait une étude mettant en évidence 34 000 cas de cancers du côlon par an liés à la forte consommation de viande transformée comme la charcuterie, mettant en cause les nitrites.

Les sels nitrités (E249, E250, E251, E252) sont utilisés dans les charcuteries pour leur donner cette couleur rosée jugée plus attrayante, mais ils participent également à la réduction du développement de bactéries. Mais selon le comité d'experts responsable de la tribune, cet aspect anti bactérien est un argument utilisé par les industriels qui assurent que cela sert à combattre notamment les cas de botulisme ou d'autres infections alors qu'il existe des alternatives plus saines.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X