Boire une boisson sucrée par jour suffit à augmenter vos risques de développer un cancer du foie. C’est ce qu’il ressort d’une nouvelle étude présentée lors de Nutrition 2022, la réunion annuelle de l'American Society for Nutrition, qui s'est tenue virtuellement du 14 au 16 juin. Les auteurs de ces travaux ont en effet constaté que les femmes qui consommaient au moins une boisson sucrée par jour avaient 73% plus de risques de développer un cancer du foie que celles qui buvaient trois boissons sucrées ou moins par mois.

Boissons sucrées : un facteur de risque modifiable

Les femmes qui buvaient une ou plusieurs boissons sucrées par jour étaient 78% plus susceptibles de développer un cancer du foie. "Nos résultats suggèrent que la consommation de boissons sucrées est un facteur de risque potentiellement modifiable de cancer du foie", a déclaré Longgang Zhao, candidat au doctorat à l'université de Caroline du Sud, aux États-Unis, et auteur principal de l'étude.

Bien que des facteurs de risque tels que les infections chroniques par l'hépatite, la consommation d'alcool et le diabète soient impliqués chez une majorité de patients, environ 40% des cas de cancer du foie ne sont pas expliqués par les facteurs de risque connus. Les chercheurs ont cherché à savoir si des facteurs alimentaires spécifiques pouvaient jouer un rôle. En pratique, les chercheurs ont analysé les données de 90 504 femmes ménopausées, âgées de 50 à 79 ans, qui ont participé à la Women's Health Initiative, une étude à long terme lancée au début des années 1990.

78% plus de risques de développer un cancer du foie

Les participantes ont rempli des questionnaires de base au milieu des années 1990 et ont été suivies pendant une durée médiane de 18 ans. Les chercheurs ont ainsi évalué leur consommation de boissons sucrées sur la base de questionnaires de fréquence alimentaire validés et ont confirmé les diagnostics de cancer du foie à l'aide des dossiers médicaux des participantes.

Résultat, les chercheurs ont constaté que les femmes consommant quotidiennement une ou plusieurs boissons sucrées par jour avaient 78% plus de risques de développer un cancer du foie et celles consommant au moins une boisson sucrée par jour avaient 73% plus de risques de développer un cancer du foie par rapport à celles qui ne consommaient jamais ces boissons ou qui en consommaient moins de trois par mois.

Remplacer les boissons édulcorées au sucre

"Si nos résultats sont confirmés, la réduction de la consommation de boissons édulcorées au sucre pourrait servir de stratégie de santé publique pour réduire la charge du cancer du foie", a déclaré Longgang Zhao dans un communiqué. "Remplacer les boissons édulcorées au sucre par de l'eau et du café ou du thé non édulcoré au sucre pourrait réduire considérablement le risque de cancer du foie."

Bien que d'autres études soient nécessaires pour déterminer les facteurs et les mécanismes à l'origine de ce lien entre boissons sucrées et cancer du foie, les chercheurs ont déclaré qu'une consommation plus élevée de boissons sucrées pourrait augmenter le risque d'obésité et de diabète de type 2, qui sont à leur tour des facteurs de risque de cancer du foie. Ces boissons peuvent également contribuer à la résistance à l'insuline et à l'accumulation de graisse dans le foie, deux facteurs qui influencent la santé du foie.

Boissons sucrées : résistance à l'insuline et accumulation de graisse dans le foie

"La consommation de boissons sucrées, facteur de risque supposé de l'obésité, du diabète et des maladies cardiovasculaires, peut entraîner une résistance à l'insuline et une inflammation qui sont fortement impliquées dans la carcinogenèse du foie", a en effet conclu l’auteur principal de l’étude.

Le Pr Patrick Marcellin,hépatologue et directeur de l'unité de recherche de l'Inserm sur les hépatites à l'hôpital Beaujon de Paris, a déjà confié à Medisite que "manger trop sucré, mais aussi trop gras, fait partie des principaux facteurs de développement de la maladie".

En raison d'une accumulation de sucre dans le sang, le corps sécrète davantage d'insuline pour rééquilibrer le taux. Sur le long terme, le foie s'épuise, ce qui entraîne une stéatose. Celle-ci peut aller jusqu'à la cirrhose, dont la complication la plus grave est la forme de cancer du foie la plus répandue : le carcinome hépatocellulaire.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Study links sugar-sweetened beverage consumption with liver cancer, EurekAlert, 14 juin 2022.

https://www.eurekalert.org/news-releases/954878

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.