Cancer du sein : douleurs osseuses, nausées, toux…ces signes inattendus à ne pas négliger

Certifié par nos experts médicaux MedisiteChaque année, la lutte contre le cancer du sein est à l’honneur à l’occasion d’Octobre Rose. L’occasion de rappeler les symptômes qui doivent alerter, et ce, particulièrement si vous êtes une femme de plus de 50 ans. Le cancer du sein peut aujourd’hui être soigné, à condition d'être décelé à temps.
Cancer du sein : douleurs osseuses, nausées, toux…ces signes inattendus à ne pas négligerIstock
Sommaire

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme. Il représente plus du tiers de l'ensemble des nouveaux cas de cancers féminins. En France, cette maladie tue 12 000 personnes chaque année. On fait le point sur les symptômes qui doivent alerter, avec le Dr Catherine Delbaldo, oncologue au sein du groupe hospitalier Diaconesses Croix Saint Simon (Paris).

"Un cancer du sein résulte d'un dérèglement de certaines cellules qui se multiplient et forment le plus souvent une masse appelée tumeur. Il en existe différents types qui n’évoluent pas de la même manière. Certains sont agressifs et évoluent très rapidement, d’autres plus lentement", décrit l’Institut National du Cancer.

Les cellules cancéreuses peuvent rester dans la poitrine, mais peuvent aussi se propager dans d’autres organes. On parle alors de métastases. Dans la majorité des cas, le développement d'un cancer du sein prend plusieurs mois, voire plusieurs années.

La principale cause de cancer du sein est une mutation génétique, transmise d’une génération à l’autre ou acquise au cours de la vie, par l’exposition à des radiations ou produits chimiques par exemple. Les mutations des gènes BRCA1 et BRCA2 exposent les femmes au cancer du sein à un âge précoce.

"On connaît aujourd'hui un certain nombre de facteurs de risque du cancer du sein même s’il existe encore des incertitudes quant à l’implication et au poids de plusieurs de ces facteurs", ajoute l’Institut. On retrouve les facteurs de risques liés à l’âge (près de 80% des cancers du sein se développent après 50 ans), le mode de vie (alcool, tabac, manque d'activité physique, surpoids peuvent favoriser l’apparition de ce cancer) ou encore les facteurs de risques liés aux antécédents familiaux.

L’apparition d’une grosseur dans le sein peut révéler un cancer

Si le cancer du sein survient le plus souvent après 50 ans, sachez que chaque femme peut développer cette maladie, même sans prédisposition familiale.

À partir de 50 ans, même si l'on est en bonne santé, il est donc recommandé de faire une mammographie de dépistage tous les deux ans ainsi qu’une auto palpation régulière.

"Avant l'âge de 50 ans, il est inutile de recourir à des actes de dépistage du cancer du sein, sauf si vous avez un niveau de risque considéré comme élevé ou très élevé, explique l’Institut National du Cancer. En revanche, un examen clinique de vos seins est recommandé tous les ans dès l’âge de 25 ans". Il consiste en une palpation des seins tout simplement. Si cet examen se déroule chez votre gynécologue, vous pouvez également le pratiquer régulièrement dans votre salle de bain. On parle alors d’autopalpation. Cela consiste à examiner soi-même sa poitrine, afin de s’assurer de l’absence d’anomalie.

L’apparition d’une boule, d’une grosseur dans le sein ou sous un bras (aisselle) ou d'une douleur est un des symptômes fréquents lorsqu’un cancer du sein se développe.

"Au bout d’un certain temps un nodule [grosseur ndlr] va pousser, donc la patiente va sentir quelque chose au niveau de sa poitrine, nous explique le Dr Delbaldo. D’où l’importance de s’autopalper régulièrement. C’est extrêmement important car si on a une grosse tumeur, la détecter à temps peut éviter qu’elle devienne métastatique et chronique".

Malheureusement, on peut très bien souffrir d’un cancer du sein sans qu’on puisse le palper. Si la palpation peut dépister une tumeur au début, on peut aussi ne rien sentir.

Une modification de la peau ou de la forme des seins doit aussi alerter

Une modification de la peau (rougeur, œdème ou aspect peau d’orange), une rétractation ou écoulement du mamelon ou des altérations de la forme de vos seins sont aussi des symptômes qui doivent vous motiver à consulter.

Ces symptômes, vous en avez déjà entendu parler à maintes reprises. Or, en cas de cancer métastatique, il y aura d’autres signaux. C'est ce que nous allons aborder.

Plus le cancer du sein est détecté tôt, plus grandes sont vos chances de guérison. Rassurez-vous, les symptômes évoqués pages suivantes ne signifient pas nécessairement qu’il s’agit d’un cancer du sein. En revanche, il est important de ne pas les prendre à la légère.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Cancer
Source(s):

Merci au Dr Catherine Delbaldo, oncologue au sein du groupe hospitalier Diaconesses Croix Saint Simon (Paris).

Le cancer du sein : points clés, Institut National du Cancer