Au Canada : un tiers des patients atteints d’un cancer du pancréas ne sont pas soignés

Publié le 27 Mai 2019 par Claire Ménage, journaliste santé
D’après une nouvelle étude canadienne publiée le 27 mai 2019, un tiers des personnes souffrant d’un cancer du pancréas ne consulteraient pas ou ne seraient pas en mesure de consulter de spécialistes en oncologie.
Publicité

Au Canada : un tiers des patients atteints d’un cancer du pancréas ne sont pas soigné© Istock

Un tiers des patients atteints d'adénocarcinome pancréatique (cancer du pancréas) non guérissable au Canada n'aurait pas eu de consultation spécialisée en cancérologie et la plupart n'auraient pas reçu de traitement dirigé contre le cancer, d’après une étude du Canadian Medical Association Journal, publiée le 27 mai 2019.

Publicité

Le cancer du pancréas a un taux de mortalité élevé et est souvent diagnostiqué à un stade avancé. Mais les résultats ont démontré que de nombreuses opportunités de guérison auraient été perdues.

Pourquoi ? Parce que "Les données suggèrent qu'il existe de nombreuses occasions manquées de discussions importantes entre patients et spécialistes du cancer", selon le Dr Natalie Coburn, auteure de l'étude et chirurgienne oncologue au Sunnybrook Health Sciences Centre et à l'Université de Toronto, à Toronto, en Ontario.

"Nous avons de meilleurs médicaments de chimiothérapie que par le passé, mais ces normes de soins n'atteignent pas les patients. Étendre la portée des normes de soins, en commençant par une consultation avec un oncologue médical, aurait un impact important."

Publicité

"Malgré des améliorations substantielles dans le traitement du cancer, la mortalité par adénocarcinome du pancréas est en grande partie inchangée", explique l’étude.

Publicité

Des résultats inquiétants

Les résultats se sont basés sur l’analyse de 10 881 patients présentant un cancer du pancréas avancé entre 2005 et 2006. Les chercheurs ont pris en compte également les consultations et les traitements apportés aux patients après consultation.

- 64,9% ont eu une consultation avec des spécialistes en oncologie médicale. - 38,1% de tous les patients ont reçu un traitement dirigé contre le cancer.- 58,6% n'ayant pas reçu de traitement dirigé contre le cancer n'ont pas eu de consultation en oncologie médicale.

Publicité

En comparaison, environ 80% à 90% des patients atteints de cancer colorectal consultent un oncologue médical et suivent un traitement contre cette maladie.

L'accès aux soins en cause

Les auteurs de l’étude visent à sensibiliser la population et le gouvernement sur les inquiétants résultats révélés par leur travail.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) décrit trois dimensions de l'accès aux soins de santé : l'accessibilité physique, l'abordabilité financière et l'acceptabilité.

Publicité

Leur analyse des modèles d'accès aux soins spécialisés contre le cancer aborde dans ce cas précis la dimension d'accessibilité du cadre de l'OMS.

"Nous voulons réfuter l'idée qu'il n'est pas utile de traiter le cancer du pancréas. Nous voulons que davantage de personnes consultent un oncologue médical afin de pouvoir participer à des discussions informées sur les options de traitement, la gestion des symptômes et les soins palliatifs", a déclaré la coauteure, le Dr Julie Hallet, oncologue chirurgical au Sunnybrook Health Sciences Centre et à l’Université de Toronto.

"Nous pourrions obtenir de meilleurs résultats en attirant plus de patients vers un oncologue et un meilleur accès aux meilleurs traitements possibles maintenant qu'avec des médicaments expérimentaux nouveaux et souvent coûteux à l'avenir."

Publicité

"Bien que certains patients n'aient peut-être pas été éligibles pour un traitement, nous avons identifié des disparités dans le traitement des consultations avec l'oncologie médicale et le traitement dirigé contre lae cancer. Nous avons mis en évidence la sous-évaluation potentielle des patients atteints d'adénocarcinome du pancréas non curatif, qui peut servir de fondement et de fondement aux recherches futures, ainsi qu'à la conception de chemins et de politiques visant à optimiser la prestation de soins équitables axés sur le patient…", conclue l’étude.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X