Cancer colorectal : le sport aiderait à arrêter la propagation de la maladie

Publié le 28 Février 2019 par Morgane Garnier, Journaliste Santé

Des chercheurs australiens et canadiens ont démontré qu'une séance intensive de cardio suffisait à réduire le nombre de cellules responsables du cancer colorectal, suggérant ainsi que le sport permettrait d'améliorer son pronostic.

Publicité

L'activité physique aide à prévenir certaines pathologies comme les maladies cardiovasculaires et les cancers. Mais elle permettrait également chez les personnes malades de stopper l'évolution des tumeurs, de prévenir les risques de rechute et ainsi d'améliorer leur pronostic. C'est ce suggèrent les résultats d'une étude canadienne et australienne publiée le 27 février 2019 dans la revue The Physiological Society.

Publicité

Une séance de cardio suffit à réduire le nombre de cellules cancéreuses

Les chercheurs se sont concentrés sur le cas du cancer colorectal, troisième cancer le plus fréquemment diagnostiqué dans le monde. Dix personnes qui en souffraient ont été soumis à une seule séance intensive de cardio (ce que l'on appelle le HIIT, c'est-à-dire un entraînement fractionné de haute intensité), et dix autres à 12 sessions réparties sur quatre semaines. Chez le premier groupe, des prélèvements sanguins ont été réalisés immédiatement après la séance. Chez le deuxième groupe, les prises de sang ont été effectuées au bout des quatre semaines. Il a ainsi pu être observé que directement après la session de cardio, le nombre de cellules cancéreuses était significativement réduit, le phénomène d'inflammation semblant jouer un rôle crucial.

Publicité

Cancer colorectal : le HIIT pour améliorer le pronostic

Des résultats qui suggèrent selon les chercheurs que "les effets aigus du HIIT pourraient jouer un rôle important dans la réduction de la progression des cellules du cancer colorectal. Une exposition répétée à ces effets aigus pourrait contribuer à la relation qui existe entre l'exercice physique et un pronostic du cancer colorectal amélioré." De quoi encourager les patients à poursuivre leurs efforts.

Cancer colorectal : 45 000 nouveaux cas dans l'Hexagone en 2017

En France en 2017, on estime à près de 45 000 le nombre de nouveaux cas de cancer colorectal, qui regroupe le cancer du côlon et le cancer du rectum. Selon la Société canadienne du cancer, "il apparaît le plus souvent dans les cellules glandulaires qui tapissent la paroi du côlon ou du rectum".

Si la maladie est généralement asymptomatique à ses premiers stades, des signes peuvent indiquer que la tumeur s'est développée comme une diarrhée ou une constipation, du sang dans les selles, une fatigue, une anémie, des nausées, des vomissements, une perte de poids ou encore une masse dans l'abdomen. En cas de diagnostic d'un cancer colorectal, le traitement consiste principalement en une chirurgie (ablation de la tumeur uniquement ou d'une zone plus étendue). Celle-ci peut être complétée par une chimiothérapie.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X