Chimiothérapie : vers la fin de la perte de cheveux ?

Publié le 12 Juin 2019 par Louise Ballongue, journaliste santé
Des scientifiques anglais viennent de découvrir un tout nouveau remède pour stopper la chute de cheveux des cancéreux. Une avancée médicale prometteuse qui combine refroidissement du cuir chevelu et lotion miraculeuse pour soulager les patients.
Publicité

Chimiothérapie : vers la fin de la perte de cheveux ?© Istock

La perte de cheveux est l’un des principaux effets secondaires du traitement du cancer. Bien que n'ayant pas physiquement de graves conséquences, cette chute a des répercussions psychologiques importantes. Trop souvent encore, elles sont minimisées par l'entourage ou le personnel soignant uniquement focalisé sur la maladie.

Publicité

Un patient sur 12 - hommes et femmes confondus - refusent d'ailleurs la chimiothérapie en raison de cette chute capillaire. Fort heureusement, des chercheurs viennent de mettre au point une formule révolutionnaire anti-chute de cheveux qui pourrait être bientôt disponible sur le marché.

Une formule unique bientôt brevetée

Un tout nouveau projet d’un million de livres sterling vient de voir le jour au sein de l’Université de Huddersfield : des scientifiques développent actuellement une formule innovante pour minimiser la chute de cheveux des cancéreux.

“Nous avons fait un grand pas en avant d’un point de vue médical. À terme, tous les malades pourront bénéficier de ce traitement révolutionnaire anti-perte de cheveux”, déclare Richard Paxman, directeur de PAXMAN et codirigeant du projet.

Publicité

Le centre de recherche devrait ainsi devenir le premier fournisseur mondial à proposer cette solution aux malades, qui associe un bonnet refroidissant pour le cuir chevelu - déjà testé et jugé efficace sur plus de 50% des patients - et une lotion naturelle appliquée à froid pour amplifier les effets.

Le travail des scientifiques permettra également de faire une recherche détaillée sur la toxicité des médicaments liés à la chimiothérapie, qui détruit rapidement les cellules des bulbes pileux.

Publicité

Si les tests en laboratoire et les essais sur l’homme se confirment, les produits seront disponibles d’ici cinq ans.

Publicité

Traitement du cuir chevelu par le froid

La surprise de ce traitement ? Le froid. Les scientifiques se sont aperçus que le refroidissement du cuir chevelu par casque ou bonnet réfrigéré permettait de diminuer fortement la perte de cheveux.

Concrètement, l’abaissement de la température du cuir chevelu diminue temporairement l'irrigation sanguine des follicules pileux, ce qui permet de limiter l'afflux de médicaments dans les bulbes, qui sont ainsi moins exposés aux cytostatiques (médicaments administrés dans le cadre d'une chimiothérapie). Résultat : le traitement cristallise la chute de cheveux.

Selon la Fondation contre le cancer, de plus en plus d’hôpitaux travaillent sur ce traitement par le froid pour le proposer au plus grand nombre de patients. Cette technique de refroidissement du cuir chevelu s'effectue généralement avant, pendant et après la chimiothérapie.

Publicité

Avant la séance, le casque, relié par des tuyaux à un appareil de refroidissement, est placé sur la tête du patient. La circulation du liquide de refroidissement amène la température du casque à -5 ou -6 °C, ce qui peut entraîner une sensation d’inconfort et plus rarement des maux de têtes, douleurs oculaires ou douleurs cervicales.

Bien évidemment, les résultats dépendent du type de chimiothérapie effectuée, du mode d'administration du traitement, de la longueur et la nature des cheveux du patient.

Mais pourquoi les cheveux tombent ?

La chimiothérapie détruit spécifiquement les cellules qui se multiplient très rapidement, une caractéristique des cellules cancéreuses mais aussi de celles des bulbes pileux, se trouvant à la racine des poils. La conséquence de la chimothérapie est donc la chute plus ou moins brutale des poils et des cheveux quelques semaines après la première séance.

Publicité

Fort heureusement, dès l'arrêt d'un traitement, les poils et les cheveux se mettent à repousser dès que l'organisme a éliminé toute trace de médicament. Si les cheveux peuvent momentanément changer de nature (plus fins, plus frisés, plus raides...), ils retrouvent toujours leur nature antérieure au bout de quelques mois.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X