Les hommes sont davantage concernés que les femmes : ils représentent 80 % des quelques 8200 cas de cancers du foie déclarés chaque année (hors ceux générés par les métastases d’un autre cancer). Et la maladie est généralement diagnostiquée lorsque l’ont atteint la soixantaine. Même si de nombreux progrès ont été réalisés côté traitements sur les trente dernières années, le pronostic reste très défavorable avec à peine 20 % de survie, cinq ans après le diagnostic initial.

La consommation d’alcool est la première responsable de cette affection. Le risque apparaît dès l’absorption régulière de plus d’un verre par jour. Mais d’autres éléments peuvent majorer le risque de développer un cancer du foie. Parmi eux : l’usage du tabac. A noter que fumer stimule le fonctionnement de cet organe, qui élimine de plus en plus vite la nicotine, et donc entretient la dépendance au tabac. La consommation d’anabolisants stéroïdes, utilisés par des sportifs pour augmenter leur masse musculaire, est aussi à l'origine de cancers du foie.

Diabète et hépatites augmentent la prévalence

Des maladies pré-existantes peuvent également évoluer vers un cancer du foie. Les personnes atteintes d'un diabète de type 2 (celui qui se développe au cours de la vie et plus particulièrement après l’âge de 40 ans) ont un risque deux à trois fois supérieur de subir un cancer hépatique. Une affection chronique par les virus des hépatites B et C expose aussi à ces tumeurs. A l’échelle mondiale les hépatites virales sont ainsi la première cause de carcinome hépatocellulaire.

Certaines maladies rares comme l’hémochromatose (qui entraîne un excès de fer dans l’organisme) accroissent aussi le risque. Les porteurs de cette prédisposition génétique (quelques 200 000 personnes en France) présenteraient un risque dix fois supérieur de développer un cancer hépatique.

Enfin, l’obésité et le surpoids apparaissent désormais également en première ligne dans la littérature scientifique. Une conséquence de l’évolution de l’alimentation moderne vers un régime dont la teneur en sucres et en gras va croissant et qui entraîne le développement d’une « maladie du foie gras ».

Sources

https://www.cancer-environnement.fr/fiches/cancers/cancer-du-foie/

https://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Les-cancers/Cancer-du-foie/Les-tumeurs-du-foie

mots-clés : Cancer
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.