Les pires marques de Surimi selon 60 millions de consommateurs

La France est le deuxième pays consommateur de surimi, après le Japon. Populaire à l'apéritif ou en salade,  cette "pâte de poisson" est en fait une tradition nippone. Signifiant "poisson hâché" en japonais, le surimi réunit des morceaux de poissons blancs pêchés en pleine mer, principalement du colin d’Alaska, merlan bleu de l’Atlantique nord ou encore du merlu blanc provenant des côtes d’Argentine ou du Chili, voire d’espèces asiatiques.

"Il doit contenir au moins 30 % de chair de poisson, sans qu’une liste précise d’espèces ne soit préconisée, précise 60 millions de consommateurs dans son dernier numéro. Autant dire que la transparence sur les espèces utilisées, leurs provenances et le mode de pêche est quasi nulle. C’est pourquoi le WWF juge l’ensemble des surimis 'À éviter' ". 

Après avoir analysé 14 références de surimis, l'association de consommateurs révèle les marques de surimi ayant obtenu les pires notes. Sont entrés en considération leur teneur en sel, additifs, le nutri-score, le nombre d'ingrédients et la quantité de poisson. Découvrez à travers notre diaporama 10 marques de surimi qu'il vaut mieux contourner au supermarché.

Colorant, sel, fécule de pomme de terre... Que contient le surimi ?

"On retrouve de l’eau ajoutée, globalement en même proportion que la pâte de poissons ; dans certains cas (Auchan, Casino), elle constitue même le premier
ingrédient… Les surimis contiennent également plusieurs composés transformés : fécule de pomme de terre, amidon de blé, lait ou blanc d’œuf réhydraté, colorant, voire arôme, décrit 60 millions de consommateurs. Le nombre d’ingrédients varie entre huit (Le moelleux de Fleury Michon) et treize, avec une moyenne à 10".

L'association reconnaît toutefois l'effort des industriels par rapport à la composition des surimis. La majorité des additifs ont été évincés à l'exception de l'extrait de paprika (E160c). C'est à ce dernier que les bâtonnets doivent leur couleur orange. Il ne présente néanmoins pas de risque pour la santé, selon 60 millions de consommateurs.

Ce que nous devons reprocher aux surimis, c'est principalement leur teneur en sel. La quantité de sel oscille entre 1,5 et 1,8 g par 100 g, soit presque un
tiers des apports journaliers recommandés, déplore l'association.

"De telles teneurs peuvent être néfastes pour la santé, d’autant que le surimi est souvent donné aux enfants". 

On rappelle que les personnes qui ingèrent du sodium en excès s’exposent, au contraire, à de l’hypertension, à l’infarctus ou à certains cancers. Il est donc essentiel de réguler la dose de sel dans son alimentation. En outre, le sel favorise également la rétention d'eau.

Faites défiler notre diaporama pour connaître les pires marques de surimis selon les analyses de 60 millions de consommateurs.

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Sources

60 millions de consommateurs n° 567, mars 2021

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.