Variant Covid : les symptomes a reperer chez votre animal de compagnie

Vous pensez pouvoir continuer à câliner votre chien ou votre chat, même en étant positif à la Covid-19 ? Mieux vaudrait peut-être vous abstenir… De récents cas de contamination, de l’homme vers l’animal, laissent penser que nos compagnons à quatre pattes peuvent être vulnérables face au variant anglais. Dans ce diaporama, nous vous listons les signes d’une potentielle infection au coronavirus à repérer chez votre animal de compagnie.

Une contamination possible par le variant anglais ?

Jusqu’à maintenant, seuls quelques cas de contamination par des variants du coronavirus avaient été documentés chez des animaux de compagnie, qui présentaient des signes principalement respiratoires.

“Avec la forme classique du virus, il a été décrit, chez le chat pratiquement exclusivement, de rares cas d’affections respiratoires qui semblent dus à la Covid, ces chats ayant été contaminés par leur maître malade et n’ayant, par ailleurs, pas transmis le virus”, précise le Dr Jean-François Rousselot, vétérinaire et président de l'Association française des vétérinaires pour animaux de compagnie, que nous avons interrogé.

Une hausse des myocardites chez les chats et les chiens

Récemment, des vétérinaires britanniques ont observé une hausse des problèmes cardiaques chez les chats et les chiens, qui pourrait être mise en corrélation avec l’augmentation des contaminations humaines au variant anglais.

Une clinique vétérinaire de la banlieue londonienne fait ainsi état d’une multiplication par dix des cas de myocardite, chez des animaux dont le propriétaire avait présenté des symptômes de la Covid-19 trois à six semaines auparavant. Des dépistages effectués par le Dr Luca Ferasin, véto-cardiologue, révèlent que sur dix-huit animaux malades ou convalescents, six étaient positifs au variant anglais du coronavirus ou présentaient des anticorps contre le virus. Le spécialiste a pré-publié ses observations sur le site BioRxiv.

Ce dernier estime que “les vétérinaires doivent être conscients de cette éventualité, afin de pouvoir commencer les tests s'ils soupçonnent un cas potentiel d'infection à Covid”. Et ce, d’autant plus si leur propriétaire a lui-même été malade, quelques semaines ou quelques jours plus tôt.

La transmission Homme-animal reste à prouver

Pour autant, inutile de paniquer, d’autant que les vétérinaires suspectent fortement que cette contamination n’est pas à double sens. Autrement dit, il est possible que les humains puissent transmettre le coronavirus aux animaux… Mais rien ne prouve heureusement, actuellement, que les chats ou les chiens puissent infecter les humains. Les modalités exactes de la transmission Homme/Animal sont en cours d’étude.

“Avec le variant anglais, il se pourrait que le virus soit responsable de myocardite aigüe chez le chat et peut-être chez le chien”, analyse le Dr Rousselot, en soulignant la faible quantité d’informations disponibles à ce sujet. “Pour le moment, nous avons quelques observations réalisées par des cliniciens de grande compétence, qui nous incitent à être vigilants pour mettre en évidence des myocardites similaires, mais nous n’avons pas encore de confirmation par une plus large étude scientifique”.

Le spécialiste estime qu’il faut donc attendre encore un peu pour véritablement parler d’une contamination des animaux de compagnie par le variant anglais et ne pas s’affoler, même si des mesures de prudence s’imposent. Notamment parce que les animaux peuvent être un vecteur du coronavirus, comme tout support inerte : si une personne malade tousse au-dessus de votre chien, expulsant sur lui ses gouttelettes de salive, puis que vous le caressez, vous pourriez contracter la Covid-19 - au même titre que si vous touchiez une télécommande ou un interrupteur contaminés, pour schématiser.

“Il est donc nécessaire que les personnes infectées évitent de caresser leurs animaux, ou plutôt que les personnes dans l’entourage des personnes infectées soient très vigilantes lorsqu’elles touchent la personne infectée, son animal ou tout objet en contact avec la personne atteinte du virus”, détaille le vétérinaire. Il encourage également à suivre une règle simple d’hygiène : se laver soigneusement les mains de façon régulière, et notamment après avoir cajolé son animal.

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.