Sommaire

Lorsque son couple se brise, que la rupture amoureuse s’invite dans un quotidien qui semble vous échapper, différents mécanismes se mettent en place pour contrer le choc et amoindrir cette douleur inévitable. « L’impression de ne plus pouvoir respirer, d’avoir une plaie ouverte au milieu de la poitrine, qu’une partie de soi a été arrachée, qu’on nous a déchiré le coeur et les poumons en deux… Un peu cru peut-être ? Ce n’est pourtant qu’une description fidèle de ce que l’on peut ressentir lorsqu’une histoire s’arrête », explique Lisa Letessier, psychologue clinicienne, thérapeute de couple et auteure du livre « La rupture amoureuse », publié aux éditions Odile Jacob.

Rupture amoureuse : les proches en soutien

Vous vous aimez, vous vivez l’histoire d’amour que vous aviez espéré, puis tout s’arrête et votre monde semble s’écrouler. L’équilibre bâti jusqu’ici s’en trouve alors complètement chamboulé, tourmenté par le choc émotionnel qui vous tombe sur le coin de la figure. Si ce mélange de sentiments et d’émotions négatives sont extrêmement durs à vivre pour la personne qui en subit les méfaits et les conséquences, ce violent tourbillon n’en est pas moins désolant pour l’entourage. La tristesse change alors de camp et vous vous retrouvez à l’indélicate place du proche qui offre son épaule pour pleurer et son oreille pour écouter. Mais comment véritablement réagir face à cela ?

« On ne sait jamais quoi dire ou comment se comporter : est-ce que j’en fais trop ou pas assez ? Est-ce que je suis un mauvais ami si je m’éloigne un peu de toute cette tristesse ? », questionne la spécialiste. Différents comportements peuvent être adoptés par l’entourage pour faciliter la vie à un proche qui cherche à sortir de son chagrin d’amour. Mais, avant d’aborder les six conseils utiles pour aider un proche au coeur brisé, il est nécessaire d’intégrer une chose essentielle : vous ne pourrez pas faire en sorte qu’il aille mieux grâce à votre simple volonté, et vous ne pourrez encore moins lui faire oublier son ex. Toutefois, vous pouvez faire en sorte que son état n’empire pas et que son coeur s’allège quelque peu !

Les trois premiers conseils : votre communication face à sa souffrance

Il est essentiel d’adapter votre communication à la situation. En effet, votre proche souffre déjà bien assez, inutile alors d’enfoncer le couteau dans la plaie. Cela serait non seulement inutile mais également contre-productif. Alors que l’intention première aurait été de rebooster votre proche au coeur brisé, de le faire relativiser sur une réalité qui le dépasse désormais, vous pourriez provoquer l’effet inverse et l’attrister d’autant plus.

Soyez en résonance avec ses humeurs et ses états d’âme.Cela lui permettra de se sentir soutenu et accompagné dans son processus de deuil

En premier lieu, et en guise de premier conseil : « Ne banalisez jamais sa souffrance », selon Lisa Letessier, psychologue clinicienne, thérapeute de couple et auteure du livre « La rupture amoureuse », publié aux éditions Odile Jacob. La spécialiste ajoute que « quels que soient son âge ou le temps que votre proche a passé avec son ex, certaines phrases comme : ‘Ne t’inquiète pas, ce n’est pas si grave, c’était un abruti !’ ou : ‘Ce n’est pas la peine de te mettre dans des états pareils pour cette pauvre fille…’ sont à proscrire ». Pourquoi ? Simplement parce que cela donnera l’impression à votre proche qu’il est incompris et… terriblement seul.

En deuxième conseil, la spécialiste recommande d’être « synchro avec ses émotions ». L’idée ici, c’est de s’adapter à l’alternance des émotions, qui vacillent entre la colère et la tristesse, la combativité et le désespoir. Si votre proche a besoin de pleurer, consolez-le, soyez là. S’il a besoin de sortir, promenez-vous avec lui. « Soyez en résonance avec ses humeurs et ses états d’âme.Cela lui permettra de se sentir soutenu et accompagné dans son processus de deuil », précise l’auteure du livre.

En guide de troisième conseil, la spécialiste préconise d’éviter les « Je te l’avais bien dit que ça finirait comme ça… ». Ces phrases ne sont pas nécessaires car elles ne seront d’aucune utilité, d’aucune aide pour votre proche.

Les trois derniers conseils : votre comportement face à la situation

En premier lieu, n’hésitez pas à lui proposer « des activités qui vont le valoriser ». Selon la spécialiste en la matière, l’idée ici est d’aider votre proche à « développer ses compétences personnelles, à retrouver son estime de soi».

En cinquième conseil, et pas des moindres… « Soyez patient ». C’est l’une des clés pour véritablement venir en aide à ses proches au coeur brisé. Comme l’indique la spécialiste Lisa Letessier, « chacun a son propre rythme de résilience ». En effet, si vous vous prenez à forcer la marche, à « aller trop vite ou à passer à quelqu’un d’autre alors qu’il n’est pas prêt, vous ralentirez d’autant son processus de deuil ».

En sixième et dernier conseil, il vous est conseillé de rester vigilant. « Soyez vigilant. Vous l’aurez compris, une rupture amoureuse n’est pas à prendre à la légère. Restez donc en alerte pour empêcher que votre proche ne sombre trop profondément», selon la psychologue clinicienne.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

mots-clés : amour, couple, rupture, Entourage
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.