Cerveau : l-acide oleique peut prevenir les pertes de memoire

Il faut savoir que les performances cognitives diminuent avec l'âge. On parle de déclin cognitif. Il correspond à une altération d'une ou plusieurs fonctions cérébrales. "Dans une étude publiée dans le British Medical Journal, une équipe de recherche de l’Inserm dirigée par Archana Singh-Manoux, montre que notre mémoire, notre capacité à raisonner et à comprendre commencent à décliner dès l’âge de 45 ans", partage l'Inserm. Ce phénomène peut se manifester par un déclin progressif de la mémoire et des fonctions exécutives. Le déclin cognitif peut aussi impliquer certains troubles de l'humeur allant jusqu'à la dépression.

Une équipe du Baylor College of Medicine et du Jan and Dan Duncan Neurological Research Institute (Duncan NRI) du Texas Children's Hospital a voulu identifier de nouveaux moyens permettant de prévenir le déclin cognitif.

Leur étude, publiée dans les Actes de l'Académie nationale des sciences, a démontré que l'acide oléique pourrait être un régulateur essentiel favorable à l'apprentissage, la mémoire et à l'humeur. L'acide oléique est un acide gras mono-insaturé à 18 atomes de carbone. Aussi appelé oméga-9, c'est un acide gras monoinsaturé très résistant à la chaleur et l'un des piliers de l'alimentation méditerranéenne. 

L'acide oléique aide le cerveau à se réparer et à se régénérer

"Il y a des années, les scientifiques pensaient que le cerveau des mammifères adultes n'était pas capable de se réparer et de se régénérer. Mais la recherche a montré que certaines  régions du cerveau ont la capacité de générer de nouveaux neurones, un processus appelé neurogenèse.  La région de l'hippocampe du cerveau des mammifères adultes a la capacité de former de nouveaux neurones, de se réparer et de se régénérer, permettant l'apprentissage et la régulation de la mémoire et de l'humeur au cours de la vie adulte", a déclaré le Dr Mirjana Maletic-Savatic, professeure agrégée de pédiatrie-neurologie à Baylor et Texas Children's et chercheur au Duncan NRI, l'un des auteurs de l'étude.

Avec l'âge, il faut savoir que la neurogenèse diminue. Ce phénomène est associé au déclin cognitif et à la dépression.

"Nous avons découvert qu'un acide gras commun appelé acide oléique augmente la prolifération cellulaire et la neurogenèse dans l'hippocampe [structure du cerveau essentiel à la mémoire, ndlr]", a déclaré l'une des auteures, le Dre Prasanna Kande.

Cette découverte apparaît désormais comme une cible médicamenteuse. Les chercheurs cherchent à identifier des "médicaments capables de pénétrer dans le cerveau et de stimuler la neurogenèse", a déclaré l'un des chercheurs.  Cette stratégie pourrait potentiellement être utilisée pour traiter des maladies telles que les troubles dépressifs majeurs et la maladie d'Alzheimer".

L'occasion pour la rédaction Medisite de passer en revue en images les aliments pourvus d'acide oléique. Notre liste n'est pas exhaustive.

L'huile d'olive

1/8
Cerveau : l'acide oléique peut prévenir les pertes de mémoire

L'acide oléique est l'un des composants principaux de l'huile d'olive.

L'huile de tournesol

2/8
Cerveau : l'acide oléique peut prévenir les pertes de mémoire

On trouve aussi l'acide oléique en quantités intéressantes dans l'huile de tournesol.

Les noix de macadamia

3/8
Cerveau : l'acide oléique peut prévenir les pertes de mémoire

Les noix de macadamia sont aussi connues pour contenir de l'acide oléique.

Les amandes

4/8
Cerveau : l'acide oléique peut prévenir les pertes de mémoire

Les amandes constituent aussi des aliments riches en acides oléiques. 

Les noisettes

5/8
Cerveau : l'acide oléique peut prévenir les pertes de mémoire

Les noisettes renferment aussi de l'acide oléique.

L'avocat

6/8
Cerveau : l'acide oléique peut prévenir les pertes de mémoire

L'avocat renferme aussi de l'acide oléique.

Les noix de cajou

7/8
Cerveau : l'acide oléique peut prévenir les pertes de mémoire

Les noix de cajou renferment aussi de l'acide oléique.

Les arachides

8/8
Cerveau : l'acide oléique peut prévenir les pertes de mémoire

Les arachides renferment aussi de l'acide oléique.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

L'acide oléique est un ligand endogène de TLX/NR2E1 qui déclenche la neurogenèse hippocampique, Actes de l'Académie nationale des sciences (2022). 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.