Attention à votre alimentation. Une étude récente vient de révéler pourquoi le cholestérol pourrait favoriser l'apparition de la maladie d’Alzheimer. Parue le 17 août dernier dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), cette étude démontre que le cholestérol présent dans le cerveau régulerait la production de la protéine bêta-amyloïde (Aβ).

Une protéine qui s'agrège en plaques amyloïdes et cause la maladie d'Alzheimer. Ces travaux font, en effet, progresser la compréhension du développement de la maladie d'Alzheimer en démontrant le rôle sous-estimé du cholestérol cérébral.

Alzheimer : le cholestérol régule la production d'Aβ

"Nous avons montré que le cholestérol agit essentiellement comme un signal dans les neurones qui détermine la quantité d'Aβ produite. Il n'est donc pas surprenant que l'apoE, qui transporte le cholestérol vers les neurones, influence le risque de maladie d'Alzheimer", a déclaré le Pr Scott Hansen, co-auteur de l'étude, dans un communiqué.

Pour rappel, un type de protéine bêta-amyloïde (Aβ) peut entraîner la formation de gros agrégats insolubles qui se rassemblent en amas de "plaques" étendus dans le cerveau. Il s'agit de l'une des caractéristiques essentielles de l'apparition de la maladie d'Alzheimer.

Dans la nouvelle étude publiée le 17 août, les chercheurs ont examiné de près le lien entre le cholestérol et la production d'Aβ grâce à une technique de microscopie avancée appelée imagerie à super-résolution pour "voir" dans les cellules et dans le cerveau de souris âgées et génétiquement modifiées pour produire de manière excessive de la protéine bêta-amyloïde en développant des plaques amyloïdes. Les scientifiques ont ainsi constaté comment le cholestérol régule la production d'Aβ.

En pratique, lorsque les chercheurs stoppaient la production de cholestérol dans le cerveau, ils ont constaté que la production de la protéine bêta-amyloïde réduisait fortement à un niveau proche de la normale et que les plaques amyloïdes disparaissaient presque totalement. En confirmant et en clarifiant le rôle du cholestérol produit par les astrocytes dans la production d'Aβ, l'étude suggère que le ciblage de ce processus mérite d'être exploré pour son potentiel de prévention de la progression de la maladie d'Alzheimer.

L'auteur principal de l'étude, Scott Hansen, précise toutefois qu'il ne s'agit pas de supprimer complètement le cholestérol, qui est nécessaire pour avoir une bonne santé cognitive. "Vous ne pouvez pas simplement éliminer le cholestérol dans les neurones, le cholestérol est nécessaire pour définir un seuil approprié à la fois pour la production d'Aβ et pour la cognition normale", rappelle-t-il.

La protéine apoE, qui transporte le cholestérol, ciblée

Les chercheurs s'intéressent plus à la protéine qui transporte le cholestérol, l'apoE, et le maintien des radeaux lipidiques dans le cerveau qui ont un impact non seulement sur la production d'Aβ, mais aussi sur l'inflammation cérébrale, une autre caractéristique de la maladie d'Alzheimer qui contribue à la destruction du cerveau.

"Il y a ici la suggestion d'un mécanisme central, impliquant le cholestérol, qui pourrait aider à expliquer pourquoi les plaques Aβ et l'inflammation sont si importantes dans le cerveau d'Alzheimer", conclut le Professeur Hansen.

Sources

Brain cholesterol regulates Alzheimer's plaques, study reveals, EurekAlert!, 13 août 2021. 

https://www.eurekalert.org/news-releases/925333

Regulation of beta-amyloid production in neurons by astrocyte-derived cholesterol, Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), 17 août 2021. 

https://www.pnas.org/content/118/33/e2102191118

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.