C'est un nouvel espoir de traitement contre la maladie d'Alzheimer. Un essai clinique de phase 2 vient d'être publié dans le New England Medical Journal of Medicine. Les chercheurs étudient l'effet d'un anticorps monoclonal, le Donanemab, contre la maladie d'Alzheimer. Les auteurs de l'étude sur cet essai clinique concluent que le donanemab ralentit de façon constante le déclin cognitif et fonctionnel chez les patients atteints d'Alzheimer. Après 76 semaines, le déclin cognitif et fonctionnel mesuré était 23% plus lent chez les patients sous donanemab.

En pratique, comme le rapporte Futura Santé, les patients ont été répartis en deux groupes recevant respectivement 700 mg de Donanemab pour les trois premières doses et 1.400 milligrammes par la suite ou une injection placebo par intraveineuse toutes les quatre semaines pendant 72 semaines. Avant et après l'expérience, les experts ont évalué les capacité cognitives des volontaires grâce à l'échelle d'évaluation intégrée de la maladie d'Alzheimer (iADRS). Selon Futura Santé, ce test est un outil permettant d'évaluer l'état de la cognition, de la démence et des capacités fonctionnelles. Le chercheurs ont souhaité cibler l'accumulation de protéines bêta-amyloïde et Tau, les deux marqueurs clés qui soutiennent le diagnostic de la maladie, grâce à un anticorps monoclonal, le donanemab.

Un déclin cognitif 23% plus lent

Résultat, le groupe ayant reçu du Donanemab avait un score ayant baissé moins rapidement que celui ayant reçu un placebo. Après 76 semaines, le déclin cognitif et fonctionnel mesuré était 23% plus lent chez les patients sous donanemab, bien que la différence ne soit pas statistiquement significative compte tenu du faible nombre de personnes ayant participé à l'essai clinique. "C'est plutôt encourageant par rapport à ce qu'on peut voir d'habitude dans les essais cliniques pour traiter la maladie d'Alzheimer. Cependant, les résultats sont très modestes et il est également très compliqué de savoir comment ils se traduiront d'un point de vue clinique", assure auprès de Futura Sciences Jean-Charles Lambert, neuroscientifique spécialiste de la maladie d'Alzheimer. "Néanmoins, il ne fait aucun doute que le traitement a eu un effet sur les biomarqueurs ciblés. C'est le deuxième essai thérapeutique qui tend à montrer un petit effet en ciblant les peptides amyloïdes par immunisation active. Par conséquent, ces résultats semblent supporter en partie notre conception actuelle de la pathologie", conclut-il.

Sources

Donanemab in Early Alzheimer’s Disease, The New England Journal of Medicine, 13 mars 2021. 

Alzheimer : un début d'espoir thérapeutique ?, Futura Santé, futura-sciences.com, 22 mars 2021. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.