Ganglion douloureux sous l'aisselle : un signe de cancer du sein ?

Ganglion douloureux sous l'aisselle : un signe de cancer du sein ?©iStock

Découvrir un ganglion sous l’aisselle provoque souvent de l’inquiétude car tout le monde songe au risque cancéreux. Pourtant, dans la très grande majorité des cas, un ganglion douloureux à l’aisselle est dû à une cause totalement bénigne !

Publicité
Publicité

Ganglion douloureux sous l’aisselle : les causes les plus courantes

En général, un ganglion sous l’aisselle se met à gonfler en réaction à une plaie ou une infection locale d’origine virale ou bactérienne. Il produit massivement des lymphocytes (globules blancs) pour combattre les agents infectieux. L’infection est le plus souvent bénigne et, une fois qu'elle est terminée, le ganglion retrouve sa taille normale. Mais la masse sous votre aisselle est-elle bien due à un ganglion ? En pratique, une boule douloureuse à l’aisselle est généralement un furoncle sans gravité. Si vous êtes enceinte, un gonflement sous l’aisselle peut aussi être dû à l’augmentation du volume de glandes mammaires accessoires, sous l’action des hormones de grossesse : là encore, ce n’est pas grave.

Ganglion sous l’aisselle : consultez pour écarter le risque cancéreux

Publicité

Un ganglion douloureux sous l’aisselle est rarement un signe cancéreux. En effet, les ganglions sous l’aisselle révélant un cancer du sein sont le plus souvent indolores ou vraiment peu douloureux. Ceci étant dit, qu'ils soient douloureux ou non, ils doivent toujours inciter à consulter par mesure de précaution, notamment lorsqu’ils persistent plus d’une dizaine de jours. Divers examens (palpation, analyse, radiographie) permettront d’écarter les risques de cancer ou d’infections sévères, telles que la tuberculose.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité